Législatives : Sylvie Moutoucomorapoullé apporte son soutien à Laurent Virapoullé (VIDÉO)

Il s’appelle Alexandre Lai-Kane-Chéong mais il préfère Alek. Comme vous le savez, si vous suivez un peu la politique locale, il est candidat dans la 6ème circonscription (une petite partie de Saint-André, une partie de Saint-Denis, Sainte-Suzanne et Sainte-Marie) aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains. Sa suppléante « la sœur » (comme l’appelle Alek), c’est Florence Chane-Tune, avocate de 33 ans, inscrite au Barreau de Saint-Denis, encartée depuis 5 ans à « Croire et Oser ». Elle est native de Saint-Denis, mariée et maman d’un enfant. Elle est engagée contre la loi sécurité globale et la restriction des libertés publiques individuelles.

Tous deux mènent campagne sur le terrain dans le but de « porter la voix contestataire » des insulaires, à commencer par ceux de la Réunion, à l’Assemblée nationale car ils tiennent compte du vote qui s’est exprimé lors de la dernière présidentielle.

Alek et sa suppléante se présentent comme « politiquement indépendantes » des grandes familles politiques. D’ailleurs, s’il est élu député, Alek s’inscrira dans un groupe indépendant. Pour résumer, ils ont trouvé la formule, un tantinet ironique : « Ni Nupes (comme Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale de Mélenchon), ni dupes, ni Macronistes, ni soumis ».  Leur slogan de campagne : « insuaires donc kontestater ». Ils veulent défendre à Paris les spécificités de la Réunion et ont volontairement choisi « la voie de l’union contestataire ».

« L’heure est venue de reprendre notre liberté par la force de notre insularité pour porter notre île au-delà des clivages et intérêts politiques », soutient Alek, avant d’ajouter : « l’heure est venue de dire non à la corruption et au népotisme qui règnent depuis un demi-siècle sur notre territoire, de revoir notre politique énergétique et alimentaire pour ne plus dépendre de l’importation et retrouver notre dignité ». Ecoutez le leader de « Croire et Oser » et candidat Alek. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/416673120315481

Les objectifs du candidat : « reconquérir la terre réunionnaise », « réformer notre économie pour la libérer » et « après avoir récupérer le foncier pour agir sur les plus grandes préoccupations, penser au développement interne par l’investissement dans la zone océan Indien ». Comme le dit d’ailleurs sa suppléante Florence Chane-Tune, « le choix de dimanche est simple : soit les Réunionnais optent pour le vote utile, c’est-à-dire pour la voix du patron, soit ils choisissent le vote contestataire, à savoir la voix insulaire qu’Alexandre Lai Kane Chéong et Croire et Oser portent car il est le seul à pouvoir véritablement incarner le député de rupture, le député qui soit sur le terrain à l’écoute de la population ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.