Législatives dans la 5ème : entre Ratenon et Selly, c’est toujours « électrique » !

« Nous appelons solennellement l’ensemble des candidat.e.s qui se présentent dans les sept circonscriptions de La Réunion à s’engager à porter et à faire avancer la cause du retour au pays à l’Assemblée Nationale », précise dans un communiqué les membres de cette association.

« Les élections législatives auront lieu les 12 et 19 juin prochains. Elles serviront à élire les 577 députés qui nous représenteront à l’Assemblée Nationale pour les 5 prochaines années.

Les résultats de l’élection présidentielle ont montré la profonde fracture qui existe entre les territoires ultramarins et l’Hexagone. Ils témoignent de l’ampleur des défis à surmonter, tant sociaux, économiques que culturels, pour que nous nous sentions pleinement reconnus et à notre place au sein de la Nation française.

Le sujet du retour au pays des ultramarins, bien que crucial pour le développement des territoires ultramarins, a été très peu abordé par les candidats dans leurs propositions pour les Outre – mer. Néanmoins, on peut noter qu’une réelle dynamique s’est enclenchée depuis quelques années, avec, par exemple :

  • le rapport, en 2018, du député Olivier Serva « Propositions pour améliorer les mobilités et les carrières des fonctionnaires Outre-mer », faisant suite aux rapport de mission de 2012 du Préfet BEDIER sur « La place des Ultramarins dans la fonction publique de l’Etat Outre-Mer » et au rapport de 2013 du député Patrick LEBRETON sur « La régionalisation de l’emploi ».
  • la création et la mise en réseau, à partir de 2019, des associations ultramarines du retour : Alé Viré en Martinique, Alé Vini en Guadeloupe et Réunionnais de Retour au Péi à La Réunion.
  • le lancement, en mars 2022, par le Ministère des Outre – mer, de l’appel à projets Jeunesse Outre – mer visant à renforcer l’insertion sociale, professionnelle et les projets de retour au pays des jeunes ultramarins de moins de 30 ans.

Désormais, il est nécessaire de confirmer et de poursuivre cette dynamique car les difficultés sont encore nombreuses pour celles et ceux qui souhaitent revenir dans leur territoire d’origine. C’est pourquoi nous appelons solennellement l’ensemble des candidat.e.s qui se présentent dans les sept circonscriptions de La Réunion à s’engager à porter et à faire avancer la cause du retour au pays à l’Assemblée Nationale.

Notre association est engagée depuis 2019 pour placer le retour au pays au cœur du débat institutionnel et politique. Grâce à des échanges quotidiens avec nos membres, nous avons bâti une solide connaissance de l’expérience et des difficultés du retour au pays, ce qui nous permet d’être force de proposition auprès des acteurs institutionnels. Nous nous tiendrons à disposition de toutes celles et ceux qui voudront s’appuyer sur notre expertise dans le cadre de leurs futures responsabilités. Pour que cette XVIème législature soit porteuse d’avancées pour tous les Réunionnais qui aspirent à rentrer au pays dans de bonnes conditions ». Et l’Association de conclure : « Dis bana nou arvien » !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.