Législatives et candidature de Nadine Gironcel : le Parti Croire et Oser « refuse le népotisme »

Voici le communiqué de presse signé du « Komité des Elus du PCO, Olivier DUGAIN, Claudette RAMSAMY, Victor TEVANE, Christelle HOAREAU et Alek LAI KANE Cheong. Le Parti Croire et Oser (PCO) dénonce la candidature de « la fille de… » dans la 6ème circonscription aux prochaines législatives.

Souvenez-vous, le 8 février dernier, nous nous posions la question suivante au travers d’un communiqué de presse des élus de l’opposition du groupe « Lespri lé Ankor la » :
« A quel jeu le Maire-Président de la CINOR joue-t-il, à deux mois des présidentielles ? »

Ca y est, nous avons la réponse 3 mois après : AU JEU DES 7 FAMILLES !
Le dimanche 17/04/2022, nous avons appris par la presse que Nadine GIRONCEL déclarait sa candidature aux élections législatives sur la 6e circonscription, intégrant notre commune Sainte Suzanne.
En ce dimanche de Pâques, c’est un Kinder surprise que nous a réservé le maire-Président dit « communiste » qui, dès l’annonce des résultats du 1er tour des Présidentielles, appelait déjà à voter pour le Président sortant : Emmanuel MACRON. Nul besoin de vous rappeler que le 9 avril dernier, la Préfecture de la Réunion a rappelé les produits issus de la marque Kinder, à cause des risques de salmonellose… Imaginez maintenant une salmonellose politique… Merci pour la surprise « Maire-double Président (CINOR et SIDELEC) PCR-EM » (Parti Communiste – En Marche) !

Voilà donc ce que nous habitants de Sainte Suzanne méritons comme cadeau : le népotisme caractérisé, les pratiques d’un autre temps, la méritocratie familiale ! Pourtant, l’héritage familial en politique n’a plus bonne presse auprès de la population.
Après La Possession (Robert feu Père et fils), le Port ( Vergès feu Père et fils) et St Paul d’antan (Sinimalé Père et fille), St Denis (Annette Père et fille), St André (Virapoullé Père et fils), le Tampon (TAK Père et fils), il ne manquait plus que Ste Suzanne pour boucler le jeu des 7 familles. Dans la famille du Maire – double Président PCR-EM, je demande « la fille de… » :

> ancienne Vice-Présidente de la CINOR (2012), sous la présidence de Papa,
> actuellement directrice de service à la Mairie de Ste Suzanne – avec salaire et avantages qui vont avec-, grâce à Papa,
> ce n’était pas suffisant pour « la fille de… », il lui faut un mandat de députée, par le sou6en de Papa.
Et nous qui pensions que l’époque de « Papa- le Maire » était révolue, il faut croire que la dynastie Gironcel a tenté de figer le temps à Ste Suzanne. Il suffit de voir l’état de notre commune en 30 ans :
> classement dans le top 10 des villes les plus pauvres de France,

> classement dans le top 5 des villes de la Réunion aux impôts locaux les plus élevés,
> pas de piscine municipale (mais 1,6 millions € consommés), les CASES toujours délabrés,
> mauvais état de la voirie communale et intercommunale des hauts,
> risque inonda6on prégnant (Centre-Ville, Marine, Commune Ango…),
> embouteillages quotidiens,
> écoles pas aux normes + risque amiante (en 2022 !),
> le « piton déchets de Grande Ravine » (unique à la Réunion depuis 25 ans),
> et un ou6l CINOR dilapidé à la solde de Saint Denis, et ses caprices babyloniens…
Qu’importe, la dynastie Gironcel se targue toujours d’un budget d’investissement communal de près de 10 millions € pour cefe année et la précédente (avec à chaque année 2 millions € d’emprunt supplémentaire).
Il est clair qu’une telle entreprise de déstructura6on municipale ne peut se faire qu’en famille… D’où la nécessité pour « la fille de… » de s’ancrer d’abord dans la 6e circonscription, et qui sait demain : reprendre l’entreprise municipale de Papa en 2026 ? Qui plus est, si l’escale législative de « la fille de… » peut servir de tremplin, par négocia6on avec une – « gauche diversifiée » mais unanimement En Marche – , à Papa pour obtenir une retraite planquée de sénateur en 2023, tant qu’à faire…
A croire que « la fille de… » a voulu faire de cefe menée de Gramoun Bébé : « Momon la domann amwin, kel gayar mwin néna ? la répons mwin la di Momon : ma gyign ankor gayar mon Papa », une ligne de conduite poli6que.

Mais, nous les insulaires de « Lespri » de Sainte Suzanne,
Nous combattants de la première heure des injustices, à l’époque de la répression, Nous petits planteurs, ouvriers agricoles, infatigables,
Nous encore le Pèp Tabysman, au des6n situé entre le rail et la canne,
Nous à la mémoire Communiste encore cohérente, Accepterons-nous l’infamie en silence, Le diktat de la dynastie,
Quand nous cherchions à nous libérer de l’oppression des tenanciers de la terre ?

Nous, qui aspirions jadis, à plus d’autonomie,
Céderons-nous à la pression de la dynastie, qui veut nous enfermer dans sa dépendance, après s’être corrompue avec la Macronie du recul des libertés, des droits fondamentaux, de la casse sociale, et des pénuries et inflations actuelles ?

Pour toutes ces raisons,
Nous Peuple de Sainte Suzanne, Refusons le népotisme, l’héritage familial, la faillite, Donc refusons « la fille de… ». Reprenons notre dignité, avant de reprendre le pouvoir que la dynastie Gironcel veut nous confisquer ! »

« LESPRI LE ANKOR LA »

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.