André Rougé du Rassemblement National : « Marine Le Pen a un projet précis pour l’Outre-Mer »

André Rougé est député français au Parlement européen et Porte-parole de Marine Le Pen pour l’Outre-mer. Il réagit suite au passage de Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer dans notre île. Voici son communiqué de presse :

« Sébastien Lecornu vient de faire une visite à la Réunion. Il cumulait déjà la présidence du conseil départemental de l’Eure avec un rôle d’architecte de la campagne d’Emmanuel Macron. C’est donc en redécouvrant son poste de ministre de l’Outre-mer qu’il vient promettre de réaliser tout ce qu’il aurait déjà eu le temps de faire s’il en avait sincèrement eu la volonté. Mais entre son fief normand et la campagne d’Emmanuel Macron, M. Lecornu n’a pas beaucoup de temps à consacrer à l’Outre-mer.

M. Lecornu est ainsi parfaitement fidèle à la méthodologie macronienne : faire campagne avec l’argent des Français et faire campagne sans l’avouer. Cette attitude hypocrite ne trompera personne : chacun sait ce que valent les promesses quand elles viennent d’Emmanuel Macron ou de son entourage quand on se penche sur le cas de la piste longue de l’aéroport de Mayotte dont on devait voir le bout avant la fin du mandat, l’institut du cancer de Polynésie ou le déficit de Air Tahiti Nui.

Depuis que l’Etat s’est illustré en Outre-mer par son absence sur la crise des algues sargasses, les contaminations au chlordécone ou les problèmes d’accès à l’eau potable, la défiance de nos compatriotes ultramarins envers les gouvernants n’a fait que s’aggraver. En poursuivant la doctrine délétère de l’abandon de l’Outre-mer, Emmanuel Macron et son ministre en campagne ont laissé la situation se détériorer et en insultant les Français, Emmanuel Macron a achevé de l’embraser.

Alors, M. Lecornu peut bien promettre aujourd’hui que l’Etat va finir la route du littoral et que « ce ne sera pas à la saint-glinglin [sic] », en plus d’être pour le moins imprécise, cette promesse n’engage malheureusement que ceux qui accepteront d’y croire. Il en est de même pour ces déclarations d’intentions sur la baisse des prix qui ne trompent personne. En la matière, Marine le Pen a un projet précis, concret, étudié, chiffré et financé qu’elle a présenté dans son programme présidentiel. Sur tous ces sujets, elle a pour elle de s’y être intéressée hors période électorale ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.