Didier Robert sera de nouveau éligible avant les municipales de 2026…

S’il n’est pas inquiété par d’autres affaires d’ici là, l’ancien président de Région pourra envisager un retour à la vie politique à partir de 2025. Vraisemblablement, sera-t-il présent aux municipales de 2026 à Saint-Denis où il s’était payé le luxe de battre la maire en place Ericka Bareigts lors des régionales de juin 2021. Didier Robert pourra également candidater aux élections régionales de 2028 en espérant prendre sa revanche sur Huguette Bello; Laquelle l’a délogé de la pyramide après 11 ans de mandat. Mais la décision d’un retour en politique lui appartiendra. Pour l’instant, comme il l’avait annoncé à freedom.fr et à Zinfos 974 en octobre dernier, il a décidé de mettre en retrait de la vie politique.

« Pas de procès en appel dans l’affaire des Musées Régionaux »

En tout cas, s’il n’est pas concerné par d’autres affaires, il pourra revenir sur le devant de la scène car le dossier SPL Réunion des Musées Régionaux ne sera plus examiné par les juges en appel le 10 février prochain comme il avait été convenu. Didier Robert avait en effet décidé de ne plus faire appel, en décembre dernier. Et, les juges ont décidé, eux aussi, d’arrêter toute action judiciaire concernant les peines prononcées en mai 2021 contre l’ancien président de Région, un mois avant les élections régionales et départementales. Il n’y aura donc pas de procès en appel dans l’affaire de la SPL Réunion des Musées régionaux, pour laquelle Didier Robert avait été condamné pour pas moins de 6 chefs d’inculpation sur 7 à 15 mois de prison avec sursis et à 3 ans d’inéligibilité.

Sa décision de ne pas faire appel était plus que prévisible en dépit de ce que ses avocats Me Djalil Gangate et Jean-Jacques Morel avaient laissé entendre après le procès de mai dernier. Je l’avais écris plus d’une fois dans mes éditos du vendredi qui avaient suivi ce procès. Didier Robert ne souhaitait pas prendre le risque d’une condamnation plus sévère et, surtout, s’embarquer dans un calendrier judiciaire (Cour d’Appel, Cassation…). Des procédures longues qui auraient pu l’éloigner durant plusieurs années de la vie politique. Tandis qu’en décidant de ne pas faire appel du jugement de la Correctionnelle de mai 2021- ce que j’avais laissé entendre plus d’une fois et bien avant décembre 2021- il peut envisager un retour dans le circuit politique, au moins en 2026, pour les municipales.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.