Pique-nique partage de Sud de Génération Ecologie La Réunion

Ce dimanche matin, la section communiste de Sainte-Suzanne a réuni ses militants, à la salle des Fêtes Lo Rwa Kaf, pour marquer sa rentrée politique, sous la direction de la nouvelle secrétaire générale de section, Nadine GIRONCEL DAMOUR.

La volonté affichée  est de reconstruire des bases solides, avec les militants et de fédérer, pour réaliser un travail de proximité efficace, basé sur l’écoute et le dialogue, avec la population.

Pour ce faire, lors de cette matinée, suite à la prestation du groupe de maloya, Mielo de Franche Terre / Sainte-Suzanne, des intervenants se sont succédés, pour rappeler les enjeux liés à cette remobilisation impérative, dans les quartiers de la ville.

En l’occurrence, René SOTACA, conseiller départemental et membre du bureau de la section PCR de Sainte-Suzanne, a rappelé les valeurs du militantisme communiste réunionnais, à la Réunion, mais particulièrement à Sainte-Suzanne, où la section a toujours été la plus importante de toute l’île, en termes d’adhésion. Il a rendu hommage à tous ses militants, qui depuis plus de 30 ans, ont mené des combats acharnés, pour défendre l’intérêt des plus démunis, au nom du Parti Communiste Réunionnais.

Maurice GIRONCEL, maire de la ville de Sainte-Suzanne et président d’honneur de la section communiste de Sainte-Suzanne ,a, quant à lui, brossé le contexte économique et social, sur le plan national et international, pour expliquer les répercussions sur notre situation réunionnaise, déjà qualifiée de hors-norme. Il est intervenu également sur les grandes problématiques, auxquelles la Réunion sera confrontée, dans les prochaines années, notamment, en matière d’autonomie énergétique et de gestion des déchets.

Devant ce constat inquiétant, lors de sa prise de parole, Elie HOARAU a insisté sur la nécessité de réunir toutes les forces vives du territoire, au travers de la conférence territoriale élargie, prévue par la loi, pour émettre des propositions concertées et partagées, concernant la mise en œuvre d’un projet de développement pour l’avenir du pays. Dans son livre intitulé « Sous l’ère de la responsabilité. La Réunion à l’heure du choix », 25 propositions sont évoquées, pour aider à la réflexion d’un nouveau modèle de développement, pour opérer une véritable « mutation politique », conciliant les exigences sociales, économiques, culturelles, environnementales et démocratiques.

Cette rentrée politique s’est clôturée, par l’intervention de Nadine GIRONCEL DAMOUR, qui a exposé sa vision de la réorganisation de la section, basée sur le sens du collectif. « Le sens du collectif est bien la clé de voûte du parti, le ciment qui unit des hommes et des femmes investis, pour porter les valeurs du P.C.R. En effet, l’ambition personnelle n’a pas sa place dans notre mouvement, mais l’ambition pour la Réunion et pour notre ville Sainte-Suzanne, doit être le moteur de notre engagement. » déclare-t-elle.

Elle a ensuite annoncé sa stratégie, en matière de restructuration de la section et a décliné un plan de travail, programmé dans les prochaines semaines, sur le principe de la démocratie participative. Dans un premier temps, cette démarche sera mise en place, avec les militants, pour co construire, une nouvelle impulsion, afin de renouer une relation de confiance avec les habitants et mobiliser de nouveaux adhérents et sympathisants. Ensuite, des ateliers participatifs seront organisés, dans les quartiers de la ville, pour tracer les perspectives et axe de développement du « Sainte-Suzanne de demain ! ». Le pari est de permettre, à toutes les forces vives locales, d’émettre des propositions, pour un projet de développement du territoire ambitieux mais réaliste, dans lequel les Sainte- Suzannois se retrouveront.

Pour conclure, la secrétaire générale de la section de Sainte-Suzanne, a appelé à l’unité, à la solidarité et à la bienveillance des militants, pour avancer ensemble vers les mêmes objectifs dont celui notamment de la redynamisation de l’aura du Parti Communiste Réunionnais, à Sainte- Suzanne et sur toute l’île.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.