Installation et présentation officielle des vice-Présidents de la CASUD au pôle territorial de Saint-Joseph

Ce Vendredi 22 juillet, le Président de la CASUD, André THIEN AH KOON, a réuni les agents intercommunaux de Saint Joseph pour installer officiellement les quatre vice-Présidents au pôle territorial de la commune du Sud Sauvage.

Soucieux de préserver l’équilibre de la représentation des communes au sein de l’intercommunalité, ce sont donc les 4 vice-Présidents Saint-Joséphois, désignés par le conseil communautaire en 2020 et 2022, qui ont été présentés aux agents :

– Christian LANDRY, délégué à la coordination du pôle de proximité de Saint-Joseph,

– Harry MUSSARD, délégué à l’habitat et au système d’informations géographiques,

– Louis Jeannot LEBON délégué au service public de l’assainissement collectif et non collectif, à la notification des conventions de vente d’eau en gros et la notification des contrats de travail sur Saint-Joseph,

– Alin GUEZELLO délégué au suivi de l’opération revitalisation du territoire, à la GEMAPI, au suivi de la rénovation thermique des bâtiments sur Saint-Joseph

André THIEN AH KOON a également félicité et encouragé les agents pour le travail qu’ils accomplissent chaque jour au service de la population.

En présence du Maire Patrick LEBRETON invité pour l’occasion, des conseillers communautaires de Saint-Joseph, mais aussi de tous les directeurs de service de la collectivité, André THIEN AH KOON est revenu sur le rôle essentiel que joue la CASUD sur les territoires des communes membres et à l’intérêt qu’il porte en particulier à Saint Joseph, dont le pôle territorial intercommunal compte aujourd’hui près d’une centaine d’agents administratifs et techniques.

Le Président de la CASUD a ensuite présenté les différents travaux et aménagements, réalisés ou en cours, de l’intercommunalité sur la commune de Saint-Joseph depuis 2014. Ce sont ainsi plus de 70 millions d’euros de travaux qui ont été engagés, notamment pour :

– l’important chantier de l’endiguement de la rivière des Remparts (20 millions d’euros)

– la sécurisation du Captage Cazala (14 millions d’euros),

– le renforcement de la Chaîne de pompage de la Crête (8 millions d’euros),

– la sécurisation de la Galerie drainante de Langevin (7 millions d’euros),

– la réhabilitation, en cours de la ZAE les Grègues (6 millions d’euros),

– les études en cours pour un futur Pôle d’Echanges Moderne (5,5 millions d’euros)

– la construction en lien avec ILEVA d’une plate-forme de broyage des déchets verts (3 972 000€),

– le développement d’immobilier d’entreprises dans la ZAC les Terrass (2 000 000 €)

– l’extension du réseau d’assainissement pour atteindre le seuil de 18 500 équivalents/habitant raccordés à la STEP de St Joseph (3 millions de travaux /an),

– la réhabilitation de la déchetterie (630 000€),

– la modernisation de la gare actuelle ( 460 000 €),

– l’entretien du sentier Littoral (216 000€ depuis 2017) et le sentier Marron (152 000 €) à travers les ACI

– la mise en place de la navette urbaine GECKOBUS et le déploiement de plus de 17 lignes de transports,

Le Président de la CASUD a donné rendez-vous à l’ensemble des conseillers communautaires de Saint-Joseph pour une prochaine visite des grands chantiers que la CASUD réalise actuellement pour leur commune.

Cette présentation survient après la levée de l’état d’urgence sanitaire liée à la Covid et après les différentes périodes de réserves électorales (départementales et régionales de 2021, présidentielles et législatives de 2022).

Loin de toutes les polémiques qui ont été soulevées ces derniers mois (pour mémoire, après avoir tenté de prendre la présidence de la CASUD, le Maire de Saint-Joseph avait déclaré avec fracas que sa commune quitterait la CASUD avant la fin 2021), cela a été également l’occasion pour le Président de la CASUD d’insister sur ce qui est le plus important à ses yeux, à savoir les missions exercées par la collectivité au service des familles soient réalisées avec efficacité, qualité et dans le souci permanent d’une gestion scrupuleuse des fonds publics.

A l’heure où la CASUD envisage d’accueillir de nouvelles communes autour d’un projet commun de développement et la valorisation des Hauts de l’île, André THIEN AH KOON en a profité pour rappeler son attachement à une gestion équilibrée de l’intercommunalité, fondée notamment sur un juste partage des dépenses au prorata de la population et un doublement de la solidarité à l’égard des petites communes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.