Dans la 1ère circonscription, Farid Mangrolia veut « faire renaître St-Denis… »

Le candidat de 34 ans, père de trois garçons, a présenté les grandes lignes de son programme électoral, ce vendredi matin, à l’occasion d’une conférence de presse qui s’est déroulée sous une tente installée sur la parcelle AO14 – 17 rue Michel Ha-Sam (rue des Limites) « là où j’ai grandi et où mon père a été exproprié il y a 20 ans », a-t-il souligné, accompagné de sa suppléante Priyamvada Catapoule

« Vous me connaissez : je suis fier d’être Dionysien. Je suis un homme d’action, de courage et d’engagement. Je veux faire gagner Saint-Denis. Chômage, écologie, migrations…Nous sommes aujourd’hui confrontés à une crise sans précédent. Une crise mondiale avec une montée inquiétante des extrêmes, qui attaquent l’équilibre de notre Vivre Ensemble. Cette menace nous oblige à nous mobiliser. Ensemble, nous pouvons écrire une nouvelle page de notre histoire, une histoire Dionysienne avec des valeurs de progrès, d’humanisme et de respect. Saint-Denis est une chance pour chacune et chacun.  Avec vous et pour vous, je veux faire renaître un Saint-Denis qui développe l’Emploi et le Social, avec une Économie forte, humaine et innovante. Un Saint-Denis des valeurs qui invente des solidarités nouvelles. Un Saint-Denis puissant pour protéger notre Environnement et pour faire respecter notre Culture et notre Identité », a-t-il planté le décor.

« Je suis Candidat pour un Réflexe Outre-Mer systématique, instantané et adapté à chaque territoire ! Le 12 juin 2022, dîtes non aux coupables du passé et aux incapables d’aujourd’hui ! Ensemble, nous pouvons agir pour défendre durablement Saint-Denis et construire le futur de nos enfants ».

Vous l’aurez compris, Farid Mangrolia est candidat « Tous Dionysiens » aux Législatives de la 1ère Circonscription Saint-Denis

La parole a été ensuite donnée à sa suppléante. »Après un parcours personnel et professionnel jalonnés d’expériences qui m’ont confronté aux réalités et aux besoins de tout un chacun, et dans le contexte perturbé que nous connaissons depuis deux ans maintenant, je m’engage aujourd’hui en tant que femme en politique. Je souhaite contribuer à l’amélioration des conditions de vie de la population réunionnaise en apportant toutes mes forces à Farid Mangrolia. Je serai à ses côtés pour que Saint Denis retrouve un nouveau visage et gagne de nouvelles perspectives d’avenir.  Alors main dans la main avançons tous dans la même direction ! »

Les axes majeurs du candidat Mangrolia

« Dans une démarche de co-construction je souhaite développer mon programme aux côtés des réunionnaises et de réunionnais soucieux de l’avenir de nôtre île. Au fur et a mesure de la campagne nous aurons donc l’occasion d’aborder ensemble les idées pour améliorer la vie des réunionnais ».

Voilà i les 5 axes majeurs du projet qu’il souhaite défendre s’il est élu député .

Le vivre ensemble 

Etant moi-même issu du métissage, d’origine comorienne par ma grand-mère et indienne par mon grand-père, je veux laisser à mes enfants une société où toutes les femmes et tous les hommes vivent avec la certitude d’être égaux, sans distinction de genre, d’appartenance religieuse, ou ethnique. 

Elu Député, je proposerai de donner plus de moyens aux associations et aux organismes qui oeuvrent pour le vivre ensemble.  

Faisons plus que vivre les uns à coté des autres, cessons les amalgames qui gangrènent notre société et qui favorisent la montée de la xénophobie. 

Apprendre de notre prochain est la seule façon dont notre société pourra prospérer. 

L’éducation 

Père de trois enfants, je souhaite comme tout parents, le meilleur pour eux dans leurs vies et qu’ils puissent s’épanouir et devenir un jour des adultes responsables. Si c’est à nous parents d’inculquer les bonnes manières et le respect, c’est bien à l’état de mettre tout en oeuvre pour donner les moyens aux écoles publics de rivaliser avec les écoles privées et de pouvoir offrir une éducation de qualité aux enfants qui souvent sont en difficultés. 

Il y a un malaise aujourd’hui dans le système scolaire français, ou plutôt un tabou. Nous entendons tous parler du système scolaire nordique et son efficacité, ou encore des méthodes qui ont fait leurs preuves, sur des élèves à haut potentiel ou rencontrant d’autres difficultés d’attention. Pourtant l’état fait la sourde oreille, au détriment des parents et des professeurs impuissant faute de moyen mis à disposition pour mieux encadrer ces élèves. 

Elu Député, je proposerai une refonte du système scolaire français, où chaque enfant aura sa place et développera l’amour de l’apprentissage. 

La jeunesse 

Agé de 34 ans, j’ai encore derrière moi le souvenir proche des études et des périodes de formation. Force est de constater, que nous sommes une île avec une forte population de jeune,  et que nous ne sommes pas assez accompagné au quotidien dans nos choix et cela est une des causes de l’échec scolaire et du manque de qualification.  

Aujourd’hui 1 réunionnais sur 5 à entre 16 et 29 ans. Cette force que nous avons d’avoir autant de jeunes sur notre territoire deviens une faiblesse, car rien n’est fait pour les soutenir et les accompagner dans leurs projets d’avenir. 

Elu Député, je proposerai une prise en charge totale des études et des projets de formation sans conditions de ressources, avec un coaching pour un réel accompagnement. 

Aussi, pour diminuer le taux de chômage chez les jeunes, je demanderai à ce que les réunionnais bénéficient d’un accompagnement spécifique pour la création d’entreprise entièrement prise en charge par l’état. 

La hausse du pouvoir d’achat 

Je suis un jeune chef d’entreprise, commerçant au centre-ville de Saint-Denis, où je côtoie la population au quotidien. C’est indéniable, il ne faut plus se cacher derrière les prétextes, les Réunionnaises et les Réunionnais subissent la baisse de leurs pouvoir d’achat, dû aux taxes et impôts qui n’en finissent plus. 

De même, les entrepreneurs se plaignent également de trop lourdes charges qui freine le développement , d’embaucher ou d’augmenter leurs salariés. Il y’a un problème évident, ce sont les charges qui sont trop élevées et ça ne peut plus durer ! 

Elu Député, je voterai, la baisse des impôts sur les sociétés et sur les revenus. 

La coopération et relation régionale 

Après mes études à Paris, je me suis rendu sur la terre de mes ancêtres en Inde pour y effectuer un long voyage et découvrir ce beau pays. Je me suis rendu compte de nôtre décalage à ce moment là et de l’erreur commise depuis tant d’années de privilégier l’Europe à l’Asie ou à l’Afrique. 

L’île de La Réunion est une ile métissée où une grande majorité des descendants sont originaire de pays d’Afrique et d’Asie. C’est pour nous une chance d’avoir cet accès privilégié de par notre héritage pour faire nos études ou pour y développer des affaires. 

D’autant plus, la coopération régionale avec les pays de la zone, donnerai une forte valeur ajouté à notre île qui deviendrait une plaque tournante dans les échanges commerciaux et par conséquent  aiderai à multiplier les opportunités pour les Réunionnais. 

« Elu Député, je m’engage à donner plus d’importance à la coopération régionale, et favoriser les échanges universitaires et économiques entre les pays de la zone océan indien », conclut-il.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.