REPLAY « Face à Face » Présidentielle 2022 avec Jean-Luc Poudroux (p/o Valérie Pécresse)

Retrouvez nos émissions politiques « spéciales Présidentielle » cette semaine sur radio Free Dom. Un « Face à face avec Charles Luylier » de 9h à 10h. L’émission sera suivie de l’intervention des auditeurs au 0262 99 10 00.

https://www.facebook.com/974radiofreedom/videos/282188417413645

Présidentielle 2022 : Face à face avec Charles Luylier et Jean-Luc Poudroux (soutien de Valérie Pecresse)

Principales mesures du programme de Valérie Pécresse, candidate des Républicains à l’élection présidentielle :

Pouvoir d’achat

Valérie Pécresse veut augmenter de 10 % en 5 ans les salaires inférieurs à 2 800 euros nets, avec 3 % dès cet été grâce au transfert vers l’Etat de cotisations vieillesse.

Elle veut rendre possible le rachat de RTT et faciliter le cumul emploi-retraite. Elle souhaite également une baisse des impôts avec la suppression de la redevance audiovisuelle, la baisse de la TVA sur les biens culturels et la suppression de la TVA sur les taxes pesant sur l’électricité.

Travail

La candidate veut mettre fin aux 35 heures et libéraliser le temps de travail. Il sera négocié par branche ou par entreprise pour s’adapter aux nouvelles façons de travailler, aux besoins des entreprises et aux attentes des salariés : il sera possible par accord de rester aux 35 heures, ou d’adopter de nouveaux horaires. En l’absence d’accord, la durée du travail sera de 39 heures, qui seront payées 39 heures, soit 11 % de plus qu’aux 35 heures.

Pour inciter au retour à l’emploi, elle veut imposer 15 heures d’activité hebdomadaire obligatoires pour toucher le RSA et réduire de 30 % les indemnités chômage au bout de six mois, en cas de refus de formation dans un secteur en tension.

La candidate veut lancer dès le printemps 2022 la réforme des retraites qui consistera à augmenter graduellement l’âge légal de départ jusqu’à 65 ans à l’horizon 2030.

Immigration

Valérie Pecresse souhaite la mise en place de quotas d’immigration par métier et par pays, votés chaque année par le parlement. Elle veut mettre fin à l’automaticité du droit du sol et du regroupement familial. Les allocations non contributives seront conditionnées à 5 ans de résidence légale.

La candidate veut instaurer, pour les étrangers non européens, un délai de cinq ans de résidence régulière en France pour toucher des prestations familiales.
Valérie Pécresse propose aussi de conditionner l’obtention de la carte de séjour à la maîtrise du français par le biais d’un examen obligatoire.

Social

La candidate veut créer une prime à la natalité, avec une allocation familiale pour les nouveaux parents de 900 euros par an jusqu’aux 18 ans de l’enfant. Elle souhaite augmenter les allocations pour les familles de deux et trois enfants, et restaurer l’universalité des allocations  qui seront versées à toutes les familles, sans conditions de ressources, en fonction du nombre d’enfants.
Enfin, elle veut un congé parental aménageable pour chaque parent, pris à différents âges de l’enfant jusqu’à ses 18 ans.
A l’école, Valérie Pécresse promet un soutien scolaire gratuit et compte rajouter deux heures de français et une heure de maths en plus par semaine au primaire.
La candidate souhaite mettre en place, dans toutes les villes de plus de 10 000 habitants, un conseil des droits et des familles, présidé par le maire, qui pourra décider de sanctionner financièrement des parents défaillants en suspendant leurs allocations familiales.

Dimanche 10 avril 2022, à partir de 18 h, une soirée spéciale Présidentielles sera animée par Charles Luylier et ses correspondants sur le terrain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.