Monique Orphé : « dans la 6ème circonscription, il y a une députée fantôme… »

La dionysienne Monique Orphé (adjointe au maire de Saint-Denis et conseillère départementale du chef-lieu) et le Saint-Andréen Jean-François Ramassamy ont présenté, hier vendredi 1er avril 2022, lors d’une conférence de presse tenue à Beauséjour (Sainte-Marie), leur candidature dans la 6ème circonscription de La Réunion dans le cadre des Législatives des 12 et 19 Juin 2022. Rappelons que la 6ème circonscription comprend une partie de Saint-Denis, une partie de Saint-André ainsi que les communes de Sainte-Marie et de Sainte-Suzanne). Rappelons également que sous les couleurs d’En Marche, la socialiste Monique Orphé avait été élue députée dans cette même circonscription en 2012 avant de perdre son mandat en 2017 face à Nadia Ramassamy.

Au Restaurant « Harlequin », hier à Beauséjour, c’est Olivier Difernand, candidat socialiste aux dernières élections départementales, qui a été chargé du mot d’accueil. Puis la candidate Monique Orphé, entourée d’Ericka Bareigts, de Gérard Françoise, de Jacqueline Payet, de Gérald Maillot, d’Yvon Ramassamy (le père de Jean-François), de Maxime Assaby, de Christian Annette, d’Éric Delorme, de Sonia Bardinot, de Virgile Kichenin, d’Alexandra Clain, et des secrétaires des sections socialistes de la circonscription, a dressé un rapide panorama du contexte particulier de ces élections.

10 ans après sa première victoire sur cette circonscription, 10 jours avant le 1er tour de la présidentielle et 10 semaines avant le 1er tour des législatives, « la situation est alarmante dans une circonscription qui a été abandonnée par la députée sortante », a-t-elle souligné.

« Quand j’étais marmaille, j’avais deux films préférés, l’Homme invisible et Fantômas. Depuis 5 ans dans cette circonscription, je regarde un remake de mes films préférés « , dixit Monique Orphé

Et Monique de poursuivre : « Cette circonscription à la fois rurale et urbaine méritait mieux qu’une députée fantôme, absente de l’Assemblée nationale, improductive pour la population car ayant conservé à temps plein son activité professionnelle et son mandat de conseillère régionale, soutenant Didier Robert le double perdant 2020/2021, et Valérie Pécresse, maintenant, comme la panse soutient la tripe. N’ayant que comme seul soutien, son portefeuille… ». Monique Orphé a également ironisé : ‘’Quand j’étais marmaille, j’avais deux films préférés, l’Homme invisible et Fantômas. Depuis 5 ans dans cette circonscription, je regarde un remake de mes films préférés ». Aujourd’hui, Monique Orphé décide de repartir au combat. Elle a choisi Jean-François Ramassamy comme suppléant.

Jean-François Ramassamy, est un chef d’entreprise engagé. En matière politique, le Saint-Andréen n’est pas un novice puisqu’il milite depuis 30 ans. Il a été le plus jeune compagnon de route de Claude Hoarau lors des municipales de 1995. « Il est par ailleurs « un acteur incontournable de la vie économique et sportive ». Saint-Andréen ‘’pure souche’’, comme il aime à se définir, amateur de foot, Jean-François Ramassamy a expliqué que  ‘’efficacité et proximité’’ sont au au cœur de ses convictions.

« Ces engagements trouvent évidement un écho favorable dans le projet que Monique Orphé défendra : rétablir la confiance entre la population de cette circonscription et la députée qui les représente, garantir sécurité et santé pour les habitants de notre territoire, œuvrer pour les nécessaires changements dans notre quotidien. Le programme est co-construit avec les familles de la circonscription. Une enquête d’opinion est déjà lancée à ce sujet ».

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.