1 million d’Arbres pour La Réunion au Domaine du Relais

Suite aux succès des précédentes campagnes de plantation réalisées depuis 2015, la Ville de Petite-Île souhaite réitérer cette année en collaboration avec Le Département, dans le cadre du Plan 1 million d’Arbres pour La Réunion et le concours des écoles, l’opération de plantation d’espèces endémiques et indigènes. Ce projet s’inscrit dans la Démarche Aménagement Urbain et Plantes Indigènes (DAUPI) sur notre territoire en lien avec le partenaire historique, le Conservatoire Botanique National et CPIE de Mascarin.

La municipalité de Petite-Île a fait le choix d’actions de plantation comme fil conducteur des anniversaires de la commune. Ainsi, depuis 2015, et ce à chaque année, une plantation est organisée dans les sites publics de la commune.

Pour rappel, la Démarche Aménagement Urbain et Plantes Indigènes (DAUPI) a pour objectif de promouvoir l’utilisation d’espèces indigènes et d’espèces exotiques, non envahissantes dans les aménagements urbains et péri-urbains de La Réunion.

Petite-Île a été la première commune de l’île de La Réunion à s’inscrire dans la démarche DAUPI en 2015. Cette convention a été renouvelée le 23 mars 2021. Entre 2015 et 2020, plus de 650 plants endémiques et indigènes ont ainsi été plantés dans les espaces publics de la ville.

Le « Plan 1 million d’Arbres pour La Réunion » vient renforcer davantage cette démarche où plus de visibilité publique devient primordiale pour faire adhérer le plus grand nombre.

Planter un million d’arbres dans les cinq années à venir ! Tel est l’objectif ambitieux que s’est fixé le Département de La Réunion. Et pour l’aider, Petite-Île a décidé d’apporter sa contribution à l’échelle communale. La signature de la convention-cadre le 26 aout 2021 vient ainsi sceller un engagement partagé entre les deux institutions sur la préservation, la restauration et le développement de la biodiversité de l’île au travers un projet de territoire permettant à terme la plantation de près de 6 000 arbres sur le territoire communal..

Riche d’une flore indigène et endémique importante, La Réunion est un territoire d’exception. Malgré les efforts pour sauvegarder ce patrimoine remarquable, la biodiversité de l’île est aujourd’hui menacée. Pour enrayer cette tendance à l’érosion, le Département de La Réunion a décidé de déployer sur tout le territoire réunionnais un programme ambitieux de reboisement de l’île. C’est ainsi que le 31 août 2019, elle officialisait le lancement de son plan quinquennal « 1 million d’Arbres pour La Réunion ».

Déjà bien impliquée dans une démarche de promotion des plantes indigènes et endémiques, Petite-Île a décidé d’adhérer à ce plan.

Les axes majeurs du programme pluriannuel décliné dans le plan répondent à des orientations engagées ou programmées à l’échelon communal.

• Préserver un cadre de vie tranquille et serein à Petite-Île ;
• Poursuivre les efforts d’aménagement paysager et de gestion écologique du territoire communal ;
• Sensibiliser le jeune public à la préservation de la biodiversité ; • Aménager les espaces en lieux agréables à vivre ;
• Restaurer la végétation au Domaine du Relais en remplaçant les plantes introduites par des plantes indigènes ;
• Asseoir le développement touristique et agricole de la commune ;

Ce plan est une opportunité d’intelligence collective et d’ingénierie verte au service d’un intérêt général. Celui-ci favorise les échanges entre les équipes du Département et de la commune, ainsi que les échanges partenariaux avec la communauté scientifique (Université de la Réunion, les services du CBNM, le CIRAD…), pour un suivi commun scientifique et technique des plants au- delà du cadre de la DAUPI et permet également de développer une culture commune de l’arbre endémique, indigène et de son entretien.

Un beau projet de territoire qui vise à préserver notre patrimoine naturel !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.