Le candidat Mathieu Hoarau à l’Etang-Salé : « mon père c’est mon père, moi c’est moi… »

« Mon père c’est mon père, moi c’est moi, halte à la diffamation ! », c’est le titre du communiqué de presse de Mathieu Hoarau, candidat tête de la liste « l’Etang-Salé uni » aux élections municipales partielles des 20 et 27 février prochains. Mathieu Hoarau dont le père est passé au tribunal ce mardi pour une affaire présumée de construction illégale qui a été mise en délibéré. Verdict le 1er mars. 

« Dans les moments heureux comme dans les moments difficiles de la vie, l’amour et le respect pour sa famille sont des valeurs fondamentales, mais le principe de réalité prime sur l’amalgame généralisé et entretenu. Pour le respect que je porte à mon père et à tous les citoyens de L’Étang-Salé, je me dois de communiquer publiquement suite à des articles de presse diffamatoires, et dénoncer la violente et indigne campagne de dénigrement que certains médias mènent actuellement pour tenter d’influencer les électeurs de L’Étang-Salé ; ces allégations révèlent une intention de nuire à notre liste « L’Étang-Salé » à quelques jours du scrutin du 20 février 2022.  

 Pour reprendre la Fable de JEAN DE LA FONTAINE qui dénonce l’arbitraire et l’injustice : LE LOUP ET L’AGNEAU  

« Si ce n’est toi, c’est donc ton frère » dit le Loup,   

« Je n’en ai point » répondit l’Agneau,  

« C’est donc quelqu’un des tiens » lui rétorqua le loup  

  « Il est calomnieux et diffamatoire de me tenir moi Mathieu HOARAU, sur la place publique, responsable de faits concernant des membres de ma famille » 

Tout comme il est particulièrement scandaleux de m’associer à toutes sortes de bouleversements institutionnels futurs (déstabilisation CIVIS), mise sous tutelle quelconque, ou encore prendre des bouts de phrases et en faire un montage vidéo afin de faire sortir des propos hors contexte, …sans compter les sous-entendus infâmes divers et variés portant sur les relations humaines / femmes / enfants / colistières et colistiers dont je serais l’auteur !!!!! 

  Dans ce dossier d’urbanisme, où mon père Monsieur Christian HOARAU, est mis en cause, il convient de préciser qu’il ne s’agit aucunement de sa maison principale : je vous invite à prendre connaissance des éléments tangibles de la procédure en cours et des faits exacts qui lui sont reprochés. 

Pour mieux comprendre le contexte : il est à noter qu’à L’Étang-Salé,  des centaines de familles dans ce secteur comme dans d’autres zones sensibles ont bénéficié d’autorisations verbales d’urbanisme de la part de l’ancien maire pour la réalisation de constructions et/ou extensions et ce depuis des années et des années ; ces situations étant à la veille de chaque élection utilisées par ce maire sortant candidat comme monnaie d’échange électoraliste, s’octroyant le droit de régulariser ou de dénoncer ces situations aux autorités compétentes, l’opinion politique des personnes concernées étant son principal critère de décision. Pression, chantage et intimidation sont les principaux outils utilisés pour garder cet électorat par Mr LACOUTURE. 

 Ce même type de procédé électoraliste était utilisé également concernant des contrats de travail à la mairie, M. LACOUTURE ayant seul le pouvoir de renouveler, titulariser et arrêter ces contrats comme bon lui semble :  une véritable dictature municipale sur plus de 23 ans, que la LVC a dénoncé.  

 Lorsque les familles deviennent des opposants politiques à Mr LACOUTURE, alors ces situations font l’objet de plainte, dénonciation et d’injonction de mise aux normes sur le champ : Mon père n’a pas échappé à ce traitement. Et il assumera les décisions judiciaires qui en découleront. Il ne s’agit pas ici de minimiser les faits ou de les nier mais bien de retranscrire la situation que vivent des centaines de familles dans différents quartiers. La situation de mon père n’est qu’une brique dans le mur de la dénonciation potentielle à l’Étang-Salé par Mr LACOUTURE. 

 Je précise qu’il n’y a aucune complicité dans ce dossier et aucune mise en cause personnelle : je n’ai été appelé ni en tant que prévenu, ni même en tant que témoin.  « La justice suit son court. La décision de justice est prévue début mars 2022″ 

  Si je ne suis pas responsable des faits commis par des tiers, fussent-ils un membre de ma famille, je porte le plus grand respect à mon père.  Dans les moments heureux comme dans les moments difficiles de la vie, l’amour et le respect pour sa famille sont des valeurs fondamentales pour moi, cependant je reste lucide et compréhensif quant à l’application d’une décision de justice : 

 « MON PERE C’EST MON PERE, MOI C’EST MOI . FIN DE L’HISTOIRE » 

 Je rappelle que j’ai proposé un programme complet d’actions à mettre en œuvre pour le mandat qui arrive (2022 – 2026) , que j’ai fait valider une liste de 34 colistiers par la préfecture, tous éligibles, que mon casier judiciaire est vierge , et que je n’ai été inquiété par aucune affaire judiciaire (ni convocation, ni condamnation, ni garde à vue, ni signalement, ni détournement de fonds publics, ni abus de biens sociaux, ni prises illégales d’intérêt, ni favoritisme, ni harcèlement,  ni violence, ni maltraitance,…).  Nos adversaires politiques ont ramené une fois de plus la campagne électorale à l’Étang-Salé à un niveau intellectuel historiquement bas, ce que je déplore à ce jour. 

 Les citoyennes et citoyens de l’Étang-Salé méritent plus de respect et de vraies propositions d’actions pour leur avenir et celle de notre commune ; la liste « l’Étang-Salé Uni » que je conduis y répond.  

 J’aurais souhaité débattre avec Mr LACOUTURE pour ces élections municipales, mais ce dernier a refusé le débat démocratique proposé par Réunion 1ère le dimanche 13 février 2022 ; il aurait pu participer à ce débat en présence et en collaboration de son adjoint de confiance, son bras droit pendant ces 18 mois, Mr Gilles LEPERLIER. Les vraies questions qui méritent des réponses à quelques jours du 1er scrutin du 20 février sont plutôt selon nous à la LVC, vis-à-vis des attentes légitimes des citoyens de L’Étang-Salé :

  • Quel a été leur bilan commun (Jean Claude LACOUTURE et Gilles LEPERLIER) depuis le 28 juin 2020 ? 
  • Quels projets de société proposent-ils ?  
  • Qu’en est-il de leurs accords pour un éventuel second tour ?  
  • Quel est le programme municipal du prochain mandat ? 
  • Pourquoi refuser le débat démocratique ? Quelque chose à cacher peut-être…  

Ces réponses sont à mettre en perspective avec Notre programme d’actions détaillé que je vous joins ici ; et les plaintes que nous avons déposées pour défendre les intérêts de la population de L’Étang-Salé, notamment celle fondée sur le rapport de la Chambre régionale des comptes transmis par nos soins à La Procureure de St Pierre comme fondement de cette plainte pour détournements de fonds publics, prises illégales d’intérêt, abus de biens sociaux et favoritisme ; ce rapport est disponible sur le site de la Chambre.  

Les électeurs de L’Étang-Salé ne sont pas dupes de ces articles téléguidés. Ils ne se laisseront pas déposséder de leur choix démocratique ce dimanche 20 février 2022, alors même que, rappelons-le, les élections ont été annulées par le Conseil d’Etat et que la plainte pénale pour fraude électorale fait toujours l’objet d’une enquête au vu des nombreux éléments la constituant ».  

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.