Arnaques sur les réseaux sociaux : à quoi devez-vous faire attention ?

Vols de mots de passe, logiciels malveillants, faux sites internet et réseaux wifi…les méthodes ne manquent pas sur internet pour tenter de s’emparer de vos données personnelles. Si les consommateurs sont généralement bien informés des risques lorsqu’ils font des achats en ligne ou reçoivent des mails douteux, beaucoup d’entre eux ne se méfient pas des possibles fraudes sur les réseaux sociaux. Pourtant les tentatives d’escroquerie y sont également nombreuses. On fait le point !

Quelles sont les arnaques les plus répandues sur les réseaux sociaux ?

Les réseaux sociaux sont des lieux d’échanges. Mais soyez prudents sur ce que vous communiquez et avec qui vous le faite ! Comme ailleurs sur le web, les réseaux sociaux n’échappent pas aux fraudes et tentatives d’arnaque, bien au contraire.

Même si les tentatives d’escroquerie peuvent revêtir des formes multiples, sur les réseaux sociaux vous êtes généralement sollicités par un profil (qui s’avère être un faux profil derrière lequel se cache l’arnaqueur) qui vous promet une méthode infaillible pour faire de l’argent facile, vous propose un travail sur-rémunéré, ou vous promet une commission importante en échange d’un service.

Plus concrètement, le site Les clés de la Banque (service de la Fédération bancaire française), détaille dans son guide en ligne, l’un des modes opératoire préférés des fraudeurs pour tenter d’extorquer de l’argent via les réseaux sociaux :

  • Vous êtes contacté par un faux profil qui vous propose d’être rémunéré en échange d’un service simple. Généralement il s’agit de recevoir sur votre compte, de l’argent qui ne vous appartient, et de le transférer vers une autre banque (étrangère ou en ligne).
  • Pour ce service, l’escroc vous promet une rémunération, sauf que le chèque qu’il vous remettra en échange de ce service n’a aucune valeur: il s’agit d’un faux chèque ou d’un chèque sans provision.
  • Ces pratiques servent à blanchir de l’argent illégal et vous exposent à ce titre à des poursuites judiciaires.
Quels sont les autres grands types d’arnaque sur les réseaux sociaux ?

Attention, de nombreuses autres arnaques sont présentes sur les réseaux sociaux : arnaques aux faux livrets et aux faux crédits, aux fausses offres d’investissement dans l’immobilier, aux faux investissements dans des places de parking, etc…les escrocs ne manquent pas d’imagination pour tenter de vous extorquer de l’argent via les réseaux sociaux.

Dans tous les cas, lorsque les promesses de gain financier paraissent trop alléchantes et/ou que vous êtes sollicité par un contact que vous ne connaissez pas, cela doit vous alerter (voir le détail ci-dessous).

Quel est le public le plus particulièrement ciblé par ces arnaques ?

Si par définition toutes les personnes présentes sur les réseaux sociaux peuvent être potentiellement ciblées par ces arnaques, l’une de leur spécificité, c’est qu’elles s’adressent souvent à un public jeune, car surreprésenté.

Par ailleurs, même s’il ne s’agit pas forcément d’arnaque, le jeune public peut également être victime des « faux bons plans » relayés par certains influenceurs (voir le détail ci-dessous).

À savoir
Sur les réseaux sociaux, les influenceurs et influenceuses disposent d’une audience toujours plus importante, notamment auprès du jeune public. Certains sont suivis par des millions d’abonnés.

Le principe est le suivant : la marque rémunère les influenceurs pour que ces derniers fassent la promotion auprès de leurs abonnés – sur les réseaux – de la marque et/ou d’un produit. Si dans la majorité des cas ce relai se fait dans un cadre tout à fait transparent pour l’abonné, certains d’entre eux relayent de faux bons plans, voire parfois de véritables arnaques.

Dans tous les cas, les influenceurs sont dans l’obligation de se conformer aux règles prévues par le code de la consommation, notamment concernant l’obligation d’indiquer lorsqu’ils sont rémunérés par la marque en échange de cette publicité.

Comment vous prémunir contre les arnaques sur les réseaux sociaux ?

Il s’agit d’un conseil valable pour l’ensemble de vos activités en ligne, qui s’applique aux réseaux sociaux mais aussi plus largement : lorsqu’une offre d’argent facile vous est faite et/ou que cela semble être trop beau pour être vrai, soyez très prudent, il s’agit très probablement d’une arnaque.

Ainsi, lorsque vous lisez sur internet et sur les réseaux sociaux des promesses du type : « Comment devenir riche en travaillant de chez soi ? », « Comment devenir millionnaire avant trente ans ? »…passez votre chemin.

Plus concrètement, voici quelques conseils à suivre lorsque vous utilisez les réseaux sociaux :

  • N’acceptez que des comptes que vous connaissez.
  • Ne communiquez jamais – par quelque biais que ce soit – vos données bancaires, ou même des informations trop personnelles qui pourraient être utilisées à votre insu.
  • Même si vous communiquez via message privé ou bien sur votre compte que vous pensez retreint, faites attention aux informations que vous divulguez.
  • Lorsque des offres trop alléchantes vous sont proposées, soyez très prudent.
À savoir
Sur les réseaux sociaux ou sur le web en général, adoptez les bons réflexes pour naviguer en toute sécurité. À ce titre nous vous conseillons la lecture de notre article : Dix règles pour vous prémunir contre le piratage de vos données personnelles.

En cas de problème, que pouvez-vous faire ?

Vous pensez avoir été victime d’une arnaque ou d’une tentative d’escroquerie ? Vous pouvez contacter la plateforme en ligne du ministère de l’Intérieur : internet-signalement.gouv.fr ou par téléphone via le numéro vert gratuit mis en place par le gouvernement : 0 805 805 817.

Si vous avez été victime d’un acte de cybermalveillance (vol de données personnelles, atteinte à la vie privée, usurpation d’identité, piratage de compte bancaire, extorsion d’argent, demande de rançon), contactez le site cybermalveillance.gouv.fr, qui vous orientera gratuitement pour vous donner la marche à suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.