Une nouvelle gouvernance pour le SMTR

Ces derniers années, le Syndicat Mixte de Transports de la Réunion avait connu des turbulences et des dysfonctionnements qui avaient conduit certaines collectivités à se mettre en retrait.
Au regard de l’importance des enjeux liés aux mobilités, la Présidente de Région Huguette Bello avait pris l’initiative de réunir les présidents des intercommunalités, en novembre 2021, pour partager la volonté de remettre le SMTR sur de bons rails. Dans le prolongement de ces échanges constructifs, le comité syndical du SMTR s’est réuni ce jeudi 27 janvier 2022 pour élire un nouveau bureau.
Le vice-président de la Région Réunion, délégué aux mobilités durables, Patrice Boulevart, a été élu à l’unanimité président du SMTR.
Les représentants des 5 intercommunalités ont été élus aux postes de vice-présidents :
– 1er Vice-président : Mélissa Cousin (TCO)
– 2e Vice-président : Jean-Pierre Marchau (Cinor)
– 3e Vice-président : Albert Perianayagom (Civis)
– 4e Vice-président : Daniel Maunier (Casud)
– 5e Vice-président : Ridwane Issa (Cirest)
Patrice Boulevart, le nouveau président élu, a tenu à souligner l’importance de la coordination entre les différents acteurs intervenant dans le domaine des transports pour une approche globale et cohérente de la question des déplacements à La Réunion. Le syndicat va désormais travailler dans un nouvel état d’esprit : «Le SMTR doit être au service de ses membres, et non l’inverse» a-t-il déclaré. Le bon fonctionnement du SMTR est une exigence au regard des défis à relever. Les questions liées aux mobilités constituent sur notre territoire un enjeu fondamental pour le développement durable de notre île, tant du point de vue du l’aménagement du territoire que de la transition énergétique.
C’est une feuille de route très dense qui attend le SMTR. «L’heure est maintenant au travail» a souligné son nouveau président.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.