Municipales à l’Etang Salé : la surprise Gilles Leperlier, qui candidate !

C’est une sacrée surprise : les électeurs de l’Etang Salé n’auront finalement pas à trancher entre 2, mais entre 3 candidats aux futures municipales du 20 et 27 février prochains.

Gilles Leperlier a déclaré hier soir sa candidature au travers d’un communiqué. Une candidature qui va donc diviser les voix, changer la donne, et surtout dit-il, « donner l’alternative ».

« Natif et habitant de l’Etang-Salé, je suis engagé depuis plusieurs années dans diverses luttes qui m’ont permis de voir, au plus près, les enjeux auxquels est confronté notre territoire. Les nombreux échanges avec les Etang-Saléennes et les Etang-Saléens m’ont conforté dans l’idée que l’offre politique actuelle se résumait malheureusement à un affrontement stérile « bloc contre
bloc », à la tentation du « vote sanction », sans ressentir pour autant une adhésion quelconque à un projet, ni à aucune vision d’avenir. Cette situation divise notre population, parfois au sein même des familles, alors que nous, habitants de l’Etang-Salé, avons toujours été unis, portés par une dynamique de consensus et par la défense des intérêts de tous.

Face à ce constat, j’ai décidé de proposer à la population de l’Etang-Salé une alternative nouvelle, en conduisant une liste d’ouverture et de rassemblement. Je présente donc ma candidature aux prochaines élections municipales.

A l’heure de tous les possibles, nous sommes appelés à prendre des décisions importantes, claires, fermes et engageantes pour l’avenir. D’Ernest Legros, premier Maire de L’Etang-Salé élu il y a 128 ans en février 1894, à Jean-Claude Lacouture, en passant par José Pinna et bien d’autres, femmes et hommes se sont investis pour notre commune. Je crois toujours avec beaucoup de cœur et de détermination en un développement réfléchi et maîtrisé de notre ville.

Nous avons tenté de résister à l’emballement urbain et au développement anarchique tout en préservant une qualité de notre cadre de vie, que beaucoup nous envient et qui rend notre commune si attractive. Nous devons donc continuer à préserver notre authenticité dans cette ville qui a su garder son cachet, tout en garantissant son avenir et son développement. Nous avons tous les atouts pour être heureux à condition d’être rassemblés autour d’un projet fort et ambitieux mais à taille humaine, un projet pour garantir et renforcer notre bien vivre ensemble. C’est le sens de mon engagement politique à l’Etang-Salé.

A l’heure où nous devons faire un nouveau choix, dans un contexte plus difficile qu’auparavant, je crois toujours en notre capacité de rassemblement, d’adaptation en ayant sans cesse à l’esprit la recherche d’équilibre et d’équité.

Face aux crises successives, environnementales, sociales, sociétales, économiques, politiques que nous traversons, nous devons tirer des enseignements qui nous ramènent chaque jour aux choses essentielles. C’est pourquoi, notre réponse ne peut être que globale, équilibrée et solidaire. A l’heure de cette élection, telle est la philosophie qui m’anime. Ni renoncement, ni promesses illusoires ! Voici venu le temps de l’apaisement et du déploiement des énergies en faveur du bon sens et d’un avenir heureux ! » explique Gilles Leperlier au nom de son parti « Mieux vivre ensemble à l’Etang Salé »

8 commentaires

  1. Stratégie pour diviser les électeurs et permettre le renouvellement du mandat…

    1. Communiste qu’il est je pense que non ,moi même je voterai pour lui.

  2. Je vous l’avez dit.
    Un maire sortant avec des affaires judiciaires ? Non merci
    Un jeune autain sans experience avec une vision utopique? Non merci
    Un jeune avec de l’expérience et une vision réaliste ? Oui il d’agit de Gilles

  3. il est la, il est de sortie le communiste capitaliste, le ptit gilles roi du bonheur et cumulard de première, il incarne le gran dent péii tout pou moin CINOR, SIDELEC, SPL ENERGIE…… méprisant envers les agents de ste suzanne et de la CINOR il est devenu Monsieur Bonheur

  4. Diviser pour mieux régner telle est la devise, il empoche combien pour ce tour de pass pass ?

  5. I appelle ça un  » veilleur la coque ». Si na un zafèr po gagné, lu le là.
    « Si mi vien ek ou 2ème tour, kosa ou na po mwin? »

  6. C’est juste quelqu’un qui était au syndicat des étudiants puis à été récupéré par le parti communiste et à bénéficié de l’aide du maire de Sainte Suzanne pour un poste très bien rémunéré à la charge du contribuable Gilles avait un poil dans la main donc il s’est mis à la politique tout comme sa sœur qui n’a jamais travaillé.Ce gars est un opportuniste qui ne possède pas plus de compétences qu’un autre , c’est juste un beau parleur sans réelle compétences

    1. La chance ti poule pas la chance ti canard. La
      jalousi i ramanera pas ou loin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.