Rencontre entre les présidents de région et la première ministre

Dans le cadre du dialogue institutionnel entre l’État et les Régions, la Présidente du Conseil Régional, Madame Huguette Bello, a rencontré ce mercredi 20 juillet 2022, avec ses homologues de l’Hexagone et d’outre-mer, Madame la Première Ministre Élisabeth Borne et plusieurs ministres du Gouvernement dont Monsieur Olivier Dussopt, Ministre du Travail, Monsieur Pap N’Diaye, Ministre de l’Éducation nationale, Madame Sylvie Retaillaud, Ministre de l’Enseignement supérieur, Monsieur Christophe Béchu, Ministre de la Transition Écologique et de la Cohésion des territoires, Madame Caroline Cayeux, Ministre déléguée chargée des collectivités territoriales et Monsieur Clément Beaune, Ministre délégué chargé des transports.

Au cours de cet échange, plusieurs sujets ont été évoqués, parmi lesquels figurent l’emploi, la transition écologique, les questions relatives aux transports et à la mobilité, le développement économique et la réindustrialisation, la recherche et l’éducation.

Sur ces sujets, le Gouvernement a exposé ses orientations aux Président.e.s de Région. Les Président.e.s des Régions et collectivités d’outre-mer ont évoqué, en particulier, l’appel de Fort- de-France. Sur ce point, le Gouvernement a fait preuve d’une écoute attentive et Madame Borne a annoncé qu’un calendrier sera communiqué à la rentrée pour y apporter des réponses.

La Présidente du Conseil Régional de La Réunion, Huguette Bello a, quant à elle, rappelé au Gouvernement l’urgence sociale réunionnaise avec la nécessité d’élargir le Bouclier-Qualité-Prix. Elle a proposé l’application d’une TVA à taux zéro pour agir directement en faveur du pouvoir d’achat des Réunionnais. Elle a évoqué avec le Ministre de l’Éducation nationale la question de l’affectation des jeunes enseignants réunionnais au sein de l’Académie de La Réunion. Elle a abordé devant le Ministre en charge des transports la nécessaire réflexion autour de la mise en place d’un transport ferroviaire à La Réunion, l’intérêt d’un tel mode de déplacement et de transport pour le
développement de notre île et des moyens financiers à mobiliser pour y parvenir. Enfin, elle a plaidé pour une véritable politique de co-développement au sein des environnements géoéconomiques ultra-marins respectifs, notamment à l’avantage de nos pêcheurs.

Ce premier échange entre les exécutifs régionaux et le Gouvernement a manifestement démontré une volonté d’approfondir ces sujets.
D’autres rendez-vous se tiendront ultérieurement pour avancer sur l’ensemble de ces thèmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.