Philippe Rangama (St-Louis) : « j’ai cru en les belles paroles de Claude Hoarau, mais je me suis trompé… » (VIDÉO)

Ça commençait à bruisser depuis quelques temps déjà en interne. Une rumeur que certains disaient déplacée faisant état d’une tension entre la maire de la Possesssion, Vanessa Miranville, et son 1er adjoint (pour ne pas dire son alter ego), Gilles Hubert, tant ces deux élus semblaient si proches et toujours en symbiose dans la gestion des dossiers de la commune et dans les prises de décision.

Deux élus quasiment inséparables (« Pas un pas sans Bata », comme dirait la pub). D’autres préfèrent une expression créole un peu plus imagée. Il étaient « comme chouchoute ek la morue ». L’un buvait les paroles de l’autre. Et vice-versa. Ils avaient la même vision, la même analyse…  Et pourtant, Gilles Hubert, l’homme de confiance, celui qui parlait souvent en lieu et place de la maire, celui qui avait l’oreille toujours attentive de la première magistrate, va devoir prendre ses distances avec Vanessa Miranville, mais tout en restant conseiller municipal. C’est ce qu’explique le futur ex-1er adjoint, également conseiller départemental depuis juin 2021, dans un communiqué adressé à la presse en ce mardi 7 juin 2022 : « lors du prochain conseil municipal du 22/06, je vais descendre en charge de certaines de mes fonctions en mairie ». De quasiment tous ses fonctions.

Il poursuit : « ce choix est un choix de raison. En e et, depuis mon élection au conseil départemental ma charge de responsabilité et de travail n’ont cessé d’augmenter de façon exponentielle. Mes délégations au département m’amènent à des représentations dans de très nombreuses instances (Office de l’Eau, Comité de l’Eau et de la Biodiversité, SDIS … ). Je dois également assumer de nouvelles responsabilités familiales, et je me dois d’y consacrer le temps et l’énergie nécessaires pour les assumer pleinement. Il était nécessaire de faire un choix raisonnable. Il sera donc désigné un nouveau premier adjoint, et en élus aux Ressources Humaines sont désignés M. Maxime Fromentin et Mme Jocelyne Cavane Dalèle. Je leur formule tous mes vœux de réussite. Je reste bien évidemment élu à la Possession sur un rôle de conseiller municipal de la majorité, pour continuer à agir pour le bien être des Possessionnais ».

Certains, qui ne croient pas du tout à une réorganisation volontaire du conseil municipal,  parlent plutôt d’une affaire de harcèlement sur une employée communale, qui aurait poussé la maire à trancher en défaveur de son 1er adjoint. Info ou intox ? A suivre !

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.