L’avocat Jérôme Bachou, candidat de l’Union des Centristes et des Écologistes, dans la 7ème circonscription

Laurent Virapoullé est candidat « Renaissance » aux législatives des 12 et 19 juin prochain dans la 5ème circonscription (St-André, Salazie, Bras-Panon, St-Benoit, Plaine-des-Palmistes, Ste-Rose et St-Philippe). Il estime, dans un communiqué, que le bilan de Jean-Hugues Ratenon, député sortant (LFI) de la 5ème circonscription « est proche du zéro absolu » et il « accuse Jean-Hugues Ratenon d’avoir trahi la cause des gilets jaunes en décembre 2018 ». Voilà qui risque de ne pas plaire au député sortant, qui ne tardera pas a réagir.

« Dans un article du journal Zinfos paru ce samedi 4 juin, Jean Hugues Ratenon député sortant se dresse lui-même un bilan élogieux de son action pendant 5 ans. On n’est jamais si bien servi que par soi-même en effet, mais les Réunionnais méritent de savoir quel est le vrai bilan en termes d’action qui ont changé le vie des Réunionnais : Le bilan est proche du zéro absolu !

Mr Ratenon se vante surtout d’avoir discuté à l’Assemblée Nationale de divers sujets et il en cite un certain nombre : CDPENAF, eau potable, titularisation employés communaux, « plus de moyens pour la santé » etc… Mais ce qu’il oublie de dire c’est que si tous les députés discutent et déposent des amendements ( parfois des milliers ! ), seuls quelques-uns obtiennent des avantages pour nos compatriotes en les faisant adopter.

Mr Ratenon, qui se pose systématiquement en opposant sans jamais discuter avec le Gouvernement, ne fait absolument pas partie de ceux qui obtiennent. Ce qui compte, c’est le nombre d’amendements ou de propositions rédigés par le Député et qui deviennent des lois qui changent le quotidien des gens :

Voyons le en détail, ce bilan est indigent :

  • –  13 propositions de lois déposées : 0 adoptées définitivement
  • –  2 amendements rédigés par lui ( et pas par le groupe Insoumis) et qui sont devenus définitivement la loi:
    *Amendement au projet de loi de finances pour 2018 demandant au gouvernement un vague rapport sur l’enseignement des langues d’outre-mer …

    *Amendement sur la liberté de choisir son avenir professionnel : minuscule rajout au rôle d’un obscur conseil en évolution professionnelle…

    Pour tout les reste, Mr Ratenon s’attribue des victoires collectives (continuité obséques) ou celles d’autres acteurs (recentralisation du RSA), ou fait croire qu’il suffit d’évoquer un sujet pour qu’il soit résolu.

Mais surtout, j’accuse Mr Ratenon d’avoir trahi la cause des Gilets Jaunes en décembre 2018 : En pleine crise des gilets jaunes, la députée Nathalie Bassire dépose une proposition de loi sur l’encadrement des prix* pouvant répondre aux souhaits des Gilets Jaunes sur le pouvoir d’achat, et demande la co- signature des 6 autres députés de la Réunion, Mr Ratenon inclus…

Trahissant ses amis Gilets Jaunes et ses collègues députés de La Réunion, seul Mr Ratenon ne signe pas, et il est probable que, voyant l’union fissurée, le Gouvernement n’a pas cédé aux légitimes exigences des parlementaires à cause du député sortant. Tout ce qu’il a trouvé à faire, c’est brandir un gilet jaune à la tribune : l’image plutôt que l’action, voilà sa « marque de fabrique »…. J’aurais l’occasion de le lui rappeler mercredi lors du débat avant le premier tour » .

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.