Législatives : « l’obligation d’un casier judiciaire vierge pour tous les candidats ? »

Elle a inauguré sa permanence électorale fin de semaine dernière en présence de Johnny Payet, maire de la Plaine-des-Palmistes et porte-parole du Rassemblement National à La Réunion, de Joseph Rivière, délégué départemental et des candidats des autres circonscriptions de l’île. Gaëlle Lebon sera candidate aux élections législatives des 12 et 19 juin prochains dans la 1ère circonscription (Saint-Denis).

Cette mère de famille de 39 ans, commerciale de profession depuis 16 ans, est native du chef-lieu. Jusqu’ici, elle a beaucoup milité et mené de nombreux combats contre l’injustice aux côtés des Collectifs citoyens mais c’est la première fois qu’elle adhère à un parti politique et s’engage dans un scrutin. « Parce que pour faire réellement bouger les choses, il faut passer par la voie des urnes », dit-elle. Pourquoi le Rassemblement National ? « Parce que le parti de Marine Le Pen est le seul qui écoute les doléances des plus faibles et qui sera capable de transformer notre société aujourd’hui axée sur la réussite des nantis au détriment des plus démunis », répond Gaëlle Lebon qui dénonce « la politique destructrice d’Emmanuel Macron ». Et lorsqu’on lui parle de « parti fasciste », elle précise que « c’est faux. Le RN respecte les gens ainsi que leurs confessions. Tous les candidats.es du Rassemblement National dans les 7 circonscriptions de la Réunion ont chacun, chacune leur confession, nous sommes blancs, noirs, métis… Nous sommes à l’image de la Réunion. Contrairement à ce qui se dit, je peux vous affirmer que le RN n’a rien d’un parti d’extrême droite ; Ce n’est pas un parti raciste », réplique la candidate RN de la 1ère circonscription.

Devant les militants.es venus.es pour à l’occasion de l’inauguration de la permanence électorale RN, située au 32 rue Charles Gounod en centre-ville de Saint Denis, la candidate Gaëlle Lebon a annoncé quelques points de son programme, à savoir, en priorité : « redonner du pouvoir d’achat aux réunionnais par la suppression de l’octroi de mer sur les produits fabriqués à la Réunion, afin que l’on soit au même niveau que la métropole ; Par la suppression des taxes sur les produits de première nécessité (alimentaires et hygiène) -suppression des taxes sur les énergies : carburants, gaz, électricité
-redonner une retraite digne ».

Et Gaëlle Lebon d’annoncer : « nous allons en tant que parlementaires déployer le programme complet et détaillé de Marine Le Pen pour que les outremers retrouvent toute la grandeur et la prospérité qu’ils méritent, en travaillant avec l’ensemble des députés RN d’outremers et en étroite collaboration avec les candidats de Mayotte.

Nous mettrons également l’accent sur notre vivre ensemble qui est aujourd’hui attaqué par le gouvernement de Macron avec la complicité des élus locaux. En traitant les ultra marins comme des sous citoyens avec ses mesures brutales et discriminatoires que nous avons subis pendant 5 ans avec la casse sociale, économique et psychologique

Notamment, une partie de la population a été privée de ses droits fondamentaux (accès aux soins à l’hôpital encore de mise aujourd’hui, accès aux loisirs, accès à la culture etc ..) les Réunionnais ont ressenti une très forte injustice face à cette discrimination.

Nous n’acceptons pas, en tant que Réunionnais de nous faire traiter de parti d’extrême droite par la presse car c’est bien le gouvernement en place qui nous fait subir ses mesures extrêmes et liberticides depuis bien trop longtemps. La preuve est que nous n’avons jamais eu autant de crises depuis le quinquennat Macron.

Je rappelle que 60% de la population réunionnaise qui a voté en toute intelligence et en leur âme et conscience pour le programme de Marine Le Pen.

Le peuple réunionnais a demandé un changement face à la politique désastreuse actuelle et c’est en toute logique que le rassemblement national a déployé 7 candidats dans chacune des circonscriptions de l’île pour une vraie démocratie et une véritable opposition au gouvernent extrême d’Emmanuel Macron.

Les Réunionnais ont bien compris qu’il ne pouvait plus faire confiance aux autres partis, tels que la droite, la gauche ou autre NUPES car ceux-là même ont retourné leur veste et ont appelé à voter pour le président des multinationales de la casse, des mauvaises augures…..

Par ailleurs nous avons également reçu le porte parole du collectif citoyen RSA qui est venu échanger avec nous sur son combat pour la dignité humaine, contre la misère sociale et la corruption, ainsi que les actions qu’il propose de mettre en place et qui serait important de déployer sur toute l’île.

Il s’agit de la livraison de colis alimentaire dans les CCAS et les maisons de quartiers qui sont fermées dans les hauts notamment, ceci, afin d’éviter aux personnes en difficultés de se déplacer. Le porte parole du collectif nous expliquait qu’il proposait un mode opératoire pour résoudre cela mais les élus et autres députés en place lui ont fermé la porte alors que c’était pourtant dans les vœux du président que de soutenir l’émergence des collectifs…

Le Rassemblement national travaillera naturellement avec les collectifs qui œuvrent pour l’intérêt général. Nous souhaitons travailler avec tous les acteurs en faveur de la dignité humaine et mettre en œuvre un mode opératoire pour arriver à éradiquer ce fléau qu’est la misère sociale ».

 

Rappelons que le Rassemblement National présente des candidats dans les 7 circonscriptions de la Réunion. En effet, outre Gaëlle Lebon dans la 1ère, le parti e Marine Le Pen sera représenté par Michèle Grajat dans la deuxième, par Didier Hoareau dans la troisième, par Saphia Boucher dans la quatrième, par Marie-Luce Brasier dans la 5ème, par Valérie Legros dans la sixième et par Jonathan Rivière dans la septième circonscription.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.