Frédéric Maillot et Leila Langenier dans la 6ème circonscription : « jeunes, jolis et surtout compétents »

Huguette Bello a également rajouté : « rafraichissant » à propos du tandem Frédéric Maillot et Leila Langenier. La présidente de « PLR » (Pour La Réunion) et de la Région a assisté ce matin, vendredi 27 mai, à la conférence de presse d’officialisation de candidature de Frédéric Maillot.

Celle ci s’est déoulée chez la famille Valiamé-Cali à Sainte-Marie (Flacourt) en présence également du député sortant de la 5ème circonscription, Jean-Hugues Ratenon, des conseillères régionales Céline Sitouze et Stéphanie Poïny-Toplan et de la conseillère départementale du canton 4 (Sainte-Suzanne/Cambuston.Petit-Bazar à Saint-André) Julie Aroubani. Plusieurs militantes et militants étaient présents. Parmi eux, mesdames Dominique Thionville et Josette Ogire venues témoigner de leur soutien au candidat Frédéric Maillot.

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1166020273974289/568617664827490

Tous les intervenants ont pris à tour de rôle la parole. D’abord Leila Langenier, 42 ans, la suppléante. Fille de feu Lucet Langenier qui fut maire communiste de Sainte-Suzanne de 1980 à 1993 et également conseiller régional et conseil départemental. Leila Langenier dont c’est la première participation à un scrutin. « Je suis la première femme de la famille Langenier à m’engager politiquement », a-t-elle précisé tout en se félicitant « d’être bien entourée » pour ce premier engagement. Selon elle, « Frédéric Maillot sera un excellent député pour une Réunion plus juste et plus solidaire ».

Huguette Bello s’est dit très contente de soutenir, « au nom du renouvellement de la classe politique », le candidat Frédéric Maillot et sa suppléante Leila Langenier, « un couple rafraîchissant, joli et compétent prêt à se mettre au travail au service des Réunionnaises et des Réunionnais dans le cadre de la lutte contre la vie chère, de la lutte contre l’illettrisme, de la lutte contre le chômage… ».

Après avoir rappelé le contexte politico-social actuel, Mme Bello a dénoncé « l’aplaventrage inadmissible de tous ces candidats qui se mettent au garde à vous de Macron ». Elle a appelé à voter en faveur des représentants de l’Union populaire dont fait partie Frédéric Maillot. Céline Sitouze a, pour sa part, dressé un rapide bilan de Nadia Ramassamy (LR), la députée sortante de la 6ème circonscription. « 130 interventions pour elle à l’Assemblée nationale en 5 ans contre 800 pour Jean-Hugues Ratenon durant la même période et 200 pour Karine Lebon en un an et demi ». Et la vice-présidente de la Région, conseillère municipale de l’opposition, de souligner : « la 6ème circonscription a besoin d’un député qui soit présent et qui se bat pour la population ».

Pour le député Jean-Hugues Ratenon, « Frédéric est un marmaille la kour ; Un candidat qui n’est pas isolé. Il fait partie de l’Union populaire porté au national par Jean-Luc Mélenchon. Notre objectif à l’occasion de ce 3ème tour de la présidentielle, est d’obtenir une large majorité à l’Assemblée nationale afin de renverser le gouvernement jetable que vient de nommer Macron ». Et Jean-Hugues Ratenon de rappeler que les candidats de la NUPES (Nouvelle Union Populaire Ecologique et Sociale) sont pour « la retraite à 60 ans, le SMIC à 1500€, le blocage des prix… ». Il souhaite que ce « 3ème tour soit à l’image du 1er tour de la présidentielle » lors duquel « les Réunionnais avaient plébiscité Jean-Luc Mélenchon, le candidat de l’espoir ».

Stéphanie Poïny-Toplan, conseillère régionale et adjointe au maire de Saint-André, a parlé au nom de Joé Bédier puis en son nom personnel pour rappeler tout le bien qu’elle pense du candidat Maillot « un homme de valeur et de principes ». Idem pour Julie Aroubani, conseillère départementale (binôme de René Sotaca, lui même bras droit de Maurice Gironcel) qui apporte son soutien entier au tandem Maillot/Langenier.

Mme Dominique Thionville (en robe orange)

Mme Dominique Thionville, militante, qui connaît Frédéric Maillot depuis que ce dernier avait 14 ans, croit « fortement en la capacité de ce jeune homme et au message fort qu’il fait passer en direction des jeunes issus, comme lui, des quartiers populaires. Des jeunes qui doivent croire en eux et non pas penser que leur nom n’est fait que pour figurer dans les fichiers des bases de données de la BAC, de la police nationale ». Tant pour Mme Thionville que pour Josette Ogire (anciennement militante de Maurice Gironcel), « Frédéric sera le député que nou la besoin ».

Le mot de la fin est revenu au candidat Frédéric Maillot, jeune élu originaire du quartier du Chaudron à Saint-Denis, qui avait fondé avec Alexandre Kaï Kane Cheong le Parti Croire et Oser avant claquer la porte, et de rejoindre Huguette Bello aux régionales de 2021. Ecoutez le candidat de la NUPES, il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1166020273974289/961957547821299

Concernant le slogan « un homme, un mandat », Frédéric Maillot déclare être pour le respect de la loi. « Si je suis élu député, je ne serai plus vice-président de la Région, mais je resterai conseiller régional et je poursuivrai le travail que j’ai commencé auprès de la présidente de Région ».

Sur le fait qu’il ne sera pas le seul candidat de gauche dans la 6ème circonscription, Frédéric Maillot rappelle qu’il est le seul à être investi par l’Union Populaire de Mélenchon et soutenu par la présidente de Région Huguette Bello. Ce qui n’est pas le cas de Nadine Gironcel, également conseillère régionale de la majorité, et de Monique Orphé, candidate du Parti socialiste et ancienne candidate « En Marche » en 2017 dans cette même circonscription.

Y.M.

([email protected])

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.