La Rivière St-Louis : le candidat Rémy Bourgogne inaugure sa permanence et égrène son programme

C’est sous un magnifique soleil que Rémy Bourgogne et son équipe de campagne ont inauguré ce dimanche 22 mai leur permanence à la Rivière. « Une réussite » selon eux : au plus haut de la manifestation, ils dénombraient près de 100 participants. Une certaine fierté se lisait sur le visage de Rémy Bourgogne, lui qui décidait il y a un mois de défier la majorité régionale en déclarant sa candidature dans la 3ème circonscription (Tampon, Entre-Deux, Cilaos et une partie de Saint-Louis).  Outre les salutations d’usages, le programme du candidat fut présenté.   

« Une fois élu, avec mon groupe parlementaire, nous travaillerons sur une loi programme pour la Réunion et les Outre-Mer et proposerons d’adapter l’habitat au vieillissement et au handicap. Nous proposerons une loi rendant obligatoire le diagnostic social et technique dès le départ à la retraite pour favoriser le bien vieillir à domicile. L’habitat doit constituer un véritable atout de l’autonomie, un lieu de vie qui doit permettre de maintenir la participation à la vie sociale », a-t-il annoncé.

Les autres points forts de son programme : « légiférer sur un plan de lutte contre la vie chère; Mettre en place des dispositifs afin de maintenir le pouvoir d’achat notamment en période de forte inflation; Garantir une retraite agricole complémentaire aux conjoints et aux aides familiaux; Compléter la Loi du 17 décembre 2021 et élargir l’application du complément différentiel de points de retraite complémentaire obligatoire (CDRCO) aux conjoints et aides familiaux afin qu’ils puissent bénéficier de la garantie d’un revenu minimal de 85% du Smic; Accompagner et former les agriculteurs vers une agriculture raisonnée respectueuse de l’environnement; Une loi cadre sur l’installation et la transition vers une agriculture raisonnée; Compléter la loi anti-gaspillage pour une économie circulaire; Création d’un label pour et avec les aînés sous le concept de l’économie sociale et solidaire : Fé Péi certifié et labélisé « vieilles recettes ». L’enjeu est d’affirmer une politique contre le gaspillage alimentaire : transformation des produits trop mûrs, mal calibrés, en trop grande quantité, présentant des défauts d’aspects, ou encore invendus ».

Créer une Agence Régionale de Lutte Contre la Pauvreté et l’Insertion des Jeunes

« En 2018, d’après l’Insee, 54 % des Cilaosiens, 40% des Tamponnais et des Riviérois vivent sous le seuil métropolitain de pauvreté monétaire soit moins de 1 063 euros par mois et notamment les jeunes. Ce n’est pas acceptable…nous devons AGIR ! », dit-il. Ses autres projets : augmenter le SMIC à 1400 euros net / mois; Donner plus de pouvoir d’achat aux ménages mais cela sans fragiliser nos petites entreprises : il nous faudra alléger leurs charges (sous conditions); Supprimer les frais bancaires pour les publics fragiles et les entreprises en difficultés; Permettre aux plus fragiles de faire face à leurs difficultés financières sans que cela soit accentué par des frais bancaires onéreux et de leur permettre de retrouver un équilibre financier (sous conditions); Diviser par 2 le taux d’imposition des droits de succession dans les Outre-Mer; Favoriser la transmission intergénérationnelle de patrimoine sans pénaliser les plus modestes; Réactiver la création de la commune de la Rivière; Conformément à la volonté de la population riviéroise, nous relancerons ce projet si cher à ces habitants.

Garantir la prise en charge réelle de la continuité territoriale par l’État; Permettre la mise en place d’une dotation de continuité territoriale destinée à faciliter les déplacements des résidents des Outre-Mer et ainsi renforcer la cohésion entre différents territoires d’un même État, en compensant les handicaps liés à leur éloignement, un enclavement ou un accès difficile; Inscrire les originalités des Outre-Mer dans la constitution : langues, cultures, patrimoine et identités ».

La France est déjà une société multiculturelle, grâce à ses Outre-mer. Pourquoi ne pas en faire publiquement une force ?

Comment ? « En complétant la loi sur le non cumul des mandats; En compléter la loi organique n°2014-125 du 14 février 2014 qui encadre le cumul des mandats. Il s’agirait d’aller plus loin et d’interdire le cumul des fonctions; En créeant un enseignement « éducation artistique, littéraire et culturelle »; Du primaire au lycée, cet enseignement regrouperait : la musique, les arts plastiques, le théâtre, l’art visuel, les ateliers d’écriture ».

Message de Guy Éthève en soutien à Rémy Bourgogne

C’est un message de l’ancien maire de Saint-Louis en faveur du candidat Bourgogne : « Mon kozé po nout député. Les postulants aux élections législatives des 12 et 19 juin 2022 ne manquent pas de qualités. Parmi eux, celui pour lequel j’appelle les électrices et les électeurs de la 3ème circonscription à voter et à faire voter pour qu’il devienne député à l’Assemblée Nationale est un citoyen dont la jeunesse, le talent, les compétences, le militantisme sont garants de son efficacité, de sa fidélité, de sa détermination et de sa combativité pour défendre sans à priori, sans parti pris et en toute objectivité les intérêts de la population Réunionnaise. Ce compatriote est natif de la comme de Saint-Louis, il est reconnu de tous pour son dévouement et sa disponibilité au service de ses élèves et des personnes qui font appel à lui en toutes circonstances. Il s’agit vous l’avez deviné de Rémy Bourgogne. Participez à sa campagne. Votez et faites voter Rémy Bourgogne les 12 et 19 juin 2022. Nou s’ra fier de nout représentant à Paris. Guy Éthève » ». 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.