Une Amélioration dans les relations fournisseurs et achats responsables (13)

La Charte « relations fournisseurs responsables » de 2009 a été élaborée afin d’engager les signataires à mettre en place une démarche de progrès dans leurs relations avec leurs fournisseurs. Portée depuis 2010 avec plus de 2200 signataires, elle a démontré un solide bilan dans l’écosystème privé et public ainsi qu’un impact positif sur les relations d’affaires.  

 

En 2012, une méthodologie d’évaluation des pratiques en matière d’achats responsables a été élaborée dans le prolongement de la charte sous la forme d’un Label. Au moment de l’accident du Rana Plaza en 2013, soucieuse de la responsabilité des donneurs d’ordre sur toute la chaîne des fournisseurs, la France a proposé la mise en place d’une norme internationale en matière d’achats responsables, qui aboutira en 2017 à la norme ISO 20400. Le label est désormais adossé à cette norme.

Les crises économique et sanitaire de 2020-2021 ont confirmés l’importance de la qualité de la relation entre clients et fournisseurs ainsi que des valeurs de solidarité, d’éthique et de confiance.

Ces évolutions intervenues depuis 2010 motivent une mise à jour de la charte, invitant à s’engager dans un parcours des achats responsables « Charte-Label ». Le Conseil national des Achats (CNA) et le Médiateur des entreprises (MDE) coopèrent pour diffuser cette Charte, promouvoir sa bonne application et encourager les signataires à se mettre dans les conditions d’obtention au Label « Relations fournisseurs et achats responsables » (RFAR).

Les signataires appliquent déjà tout les principes de la Charte, ont connaissance du fait que, les engagements de la Charte peuvent constituer le socle d’une politique d’achats responsables, qu’elle introduit la culture du dialogue et de la médiation des éventuels différends avec les fournisseurs, elle vise toutes les organisations ( privées ou publiques) et c’est aussi un outils de renforcement des relations pour une écoute productive et conciliante vis-à-vis des fournisseurs. 

Ces mêmes signataires conviennent que, leurs engagements seront rapidement communiqués à l’ensemble des parties prenantes internes et externes et les retours d’expériences en matière de relations fournisseurs seront à partager et à promouvoir dans le but de faire avancer mutuellement l’état de l’art en matière d’achat responsable.

 

Pour cela, dans cette charte ils ont élaborés 10 engagements: 

  • Assurer une relation financière responsable vis-à-vis des fournisseurs
  • Entretenir une relation respectueuse avec l’ensemble des fournisseurs, favorable au développement de relations collaboratives
  • Identifier et gérer les situations de dépendances réciproques avec les fournisseurs
  • Impliquer les organisations signataires dans leur filière 
  • Apprécier l’ensemble des coûts et impacts du cycle de vie
  • Intégrer les problématiques de responsabilité environnementale et sociétale 
  • Veiller à la responsabilité territoriale de son organisation 
  •  Le professionnalisme et l’éthique de la fonction achats
  • Une fonction Achat chargée de piloter globalement la relation fournisseurs
  • Une fonction de médiateur « relations fournisseurs », chargé de fluidifier les rapports internes et externes à l’entreprise

Tout cela dans le but de mettre en œuvre un plan de progrès continu au sein de leur organisation et d’améliorer leurs relations fournisseurs dans un cadre de confiance réciproque et du respect des droits et devoirs respectifs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *