Huguette Bello sur le terrain pour lancer « la nouvelle économie » et préparer « la Réunion de 2030 » (PHOTOS et VIDÉOS)

La Région ne fait pas les choses à moitié. Quand il s’agit de lancer « la nouvelle économie » ce « nouveau cap pour bâtir ensemble la Réunion de 2030 », Huguette Bello, la présidente de Région embarque tout (ou presque) son staff avec elle sur le terrain, à savoir aussi bien les administratifs, y compris la DGS (Claudine Dupuy), le cabinet, y compris son directeur (Idriss Omarjee), des chefs de services et, bien entendu, une bonne dizaine d’élus (es) parmi lesquels son 1er vice-président Patrick Lebreton. Sans oublier les conseillers régionaux également députés comme Frédéric Maillot (6ème circonscription) et Jean-Hugues Ratenon (5ème circonscription). Et dans chaque micro-région, en fonction du secteur de l’économie concerné, la présidente de Région a invité des interlocuteurs à l’instar du président de la Chambre d’agriculture à Saint-Pierre, de Bernard Picardo (président de la Chambre des métiers et de l’artisanat) et de Dominique Vienne (président du CESR à Saint-Paul, de Patrice Selly, président de la Cirest à Salazie ou encore d’Emmanuel Séraphin président du TCO à Saint-Paul. Un véritable « périple » dans les 3 micro-régions pour reprendre l’expression de la présidente Huguette Bello.

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227455637830752/1463890384073853

Cette journée presque champêtre sur le terrain a débuté le matin vers 8h15 par la visite d’une entreprise « Pat Zerbaz » à Bassin-Plat à Saint-Pierre (le Sud), puis s’est poursuivie à Saint-Paul dans la zone industrielle de Cambaie (dans l’Ouest) à l’entreprise « Fibres » pour s’achever dans le cirque de Salazie (Est), plus précisément dans le quartier de Mare-à-Vieille-Place. Mais avant de parler visite, voyons voir ce que c’est que « la nouvelle économie ».

« La nouvelle économie est le nom donné au futur Schéma Régional de Développement Économique, d’Internationalisation et d’Innovation (SRDEII), porté et piloté par la Région Réunion, opérationnel à compter du premier trimestre 2023. Cette nouvelle stratégie économique régionale part d’une vision claire exprimée par le projet de mandature de la majorité régionale et fixe de nouvelles priorités qui vont être partagées avec les acteurs économiques locaux et les citoyens », explique la présidente. Mais encore ? Il s’agit du cadre du développement économique. En clair, la Région est la collectivité territoriale responsable de la définition des orientations en matière de développement économique de La Réunion.

Les orientations doivent être traduites dans le SRDEII, qui fixe la vision et l’ambition régionale à l’horizon 2030. Le SRDEII est construit en concertation avec les acteurs du territoire : intercommunalités, Chambre Régionale de l’Économie sociale et solidaire, chambres consulaires mais aussi l’ensemble des Réunionnais. Comme l’a précisé Huguette Bello, « la nouvelle économie sera cette stratégie de développement économique novatrice, que je souhaite inclusive et partagée. Elle nous permettra de nous renforcer, de valoriser au maximum nos atouts et nos ressources locales et de saisir les opportunités offertes par notre environnement géo-économique et maritime de l’océan Indien. Car aujourd’hui, il est plus que jamais impératif pour l’ensemble des acteurs du territoire de disposer d’un cap commun, ambitieux et réaliste, pour agir dans la même direction, avec une vision claire et partagée. C’est de notre avenir qu’il s’agit pour notre jeunesse qui doit bénéficier des retombées de ces développements et vivre notre territoire comme une véritable une terre de progrès pour tous, une terre d’opportunités, une terre où la qualité de vie est une exigence fondamentale, en harmonie avec notre ambition de bâtir une île écologique. Notre progrès économique et notre bien-être social sont les conditions premières d’un développement équitable et durable du territoire. Ce plan de développement réunionnais est ainsi l’un des grands outils qui permettra de concrétiser les ambitions de notre Projet de Mandature, au service du territoire ».

Comment procéder concrètement ? Par une consultation dédiée du 5 au 30 septembre prochain. En effet, pour construire le plan La Nouvelle Économie (SRDEII), la Région Réunion en- gage une concertation avec l’ensemble des forces vives du territoire du 5 au 30 septembre 2022.

Il s’agit d’une opportunité de définir collectivement les priorités partagées pour faire de La Réunion, une terre de progrès économique et de bien-être social. Il faut que l’action de la Région en matière économique économique se décline ainsi : plus de 500 entreprises sont aidées directement et plus de 5000 aidées indirectement; 18 millions d’euros sont investis par la Région sur 39 millions d’euros d’investissement public pour la création d’immobilier d’entreprises; 240 millions d’euros injectés dans l’économie par la Région = 470 millions d’euros investis par le secteur privé; Un panel varié d’aides directes (subventions) et indirectes (prêts, participations au capital, soutien aux organismes intermédiaires etc.); Plus de 90 % des entreprises aidées par la Région et l’Union européenne (autorité de gestion Région) sont des TPE/PME et 1750 emplois environ créés.

À l’occasion du lancement de la démarche d’élaboration du plan La Nouvelle Économie, la Région a souhaité aller à la rencontre d’entreprises qui œuvrent au développement du territoire et faire un point d’étape sur les projets qu’elle soutient. Cet exercice prospectif s’appuie avant tout sur un solide ancrage auprès des entreprises du territoire pour répondre de façon concrète à leurs besoins, préparer les transitions de demain, anticiper les mutations environnementales et technologiques.

La première entreprise visitée : Pat Zerbaz à St-Pierre

La Société Horticole de Bassin Plat (SHBP) située à Saint-Pierre et la société Plant Advanced Technologies sont réunies au sein du projet PAT ZERBAZ depuis 2016.PAT ZERBAZ s’appuie sur biodiversité unique de La Réunion pour porter une démarche de recherche & développement en vue de produire des molécules d’origine végétale à destination des secteurs de la cosmétique et de l’agrochimie. Elle vise la maîtrise de toute la chaine de valeurs depuis La Réunion : recherche, commercialisation et production des molécules végétales.

A noter qu’au niveau certification, PAT ZERBAZ est l’unique détenteur au monde du brevet « plantes à traire » qui vise à stimuler la production et à récolter les substances naturelles d’intérêt sans endommager la plante. La visite de l’entreprise PAT ZERBAZ s’inscrit totale- ment dans le cadre proposé par La nouvelle économie. Initialement entreprise horticole, PAT ZERBAZ a fait le pari de l’innovation en entamant une collaboration étroite avec le groupe hexagonal Plant Advanced Technologies (PAT) et le laboratoire de chimie de l’Université de La Réunion pour développer des solutions à très haute valeur ajoutée dans le secteur des biotechnologies à partir des ressources endémiques de La Réunion pour de grands clients nationaux issus des secteurs de la cosmétique et de la pharmacopée. Le projet est soutenu par le Feder pour un montant total de subvention de 2 064 575,95 € (dont 1 351 674,13 € apportés par le FEDER et 337 918,54 € par la Région Réunion)

La deuxième entreprise visitée : Fibres à Saint-Paul

Depuis 1998, FIBRES INDUSTRIES BOIS est spécialisée dans la transformation industrielle du bois brut et panneaux dérivés. Grâce à une gamme très large, l’entreprise est en capacité de répondre aux demandes des artisans locaux en matière de construction et d’aménagement. Aujourd’hui implantée à La Réunion et au Mozambique, la société exporte vers Maurice, la Métropole et l’Allemagne. Cette implantation en Afrique de l’Est lui permet de sélectionner des essences adaptées au marché et aux conditions climatiques de La Réunion. L’entreprise est dirigée par David Bodelu (actuellement en métropole). Ecoutez Yvan Mainix, le président de Fibres. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227473661162283/499222648442579

Les certifications FSC et PEFC permettent une traçabilité des bois éco- certifiés et de garantir une gestion durable des forêts. La société est la seule entreprise de l’Océan Indien certi ée CTBB+ pour la qualité de son traitement du bois contre les champignons et insectes dont les termites.

L’entreprise est illustrative de la vision économique régionale et de la dynamique de La nouvelle économie portée par la Région. Ancrée au territoire, elle travaille en relation étroite avec les artisans et professionnels de la construction dont certains ne sont plus simple- ment des partenaires mais également des actionnaires. Compétitive, l’entreprise se veut aussi coopérative. Ouverte sur son environnement géographique, elle s’est inscrite dans une démarche d’exportation vers l’Europe grâce à sa filiale implantée au Mozambique. Par ailleurs, elle a fait le pari de l’innovation grâce à la mise en place de solutions technologiques de séchage unique au monde. Par son positionnement dans la chaîne de production locale, l’entreprise Fibres démontre en�n la pertinence stratégique du contrat de filières porté par la Région Réunion et signé prochainement avec les acteurs du bâti tropical pour faire de La Réunion, un territoire producteur de solutions adaptées au contexte insulaire et tropical.

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227473661162283/1373172479873997

« Aujourd’hui, avec notre laboratoire de fabrication, nous disposons d’un des outils les plus performants d’Europe. Cet outil mutualisé avec les artisans nous permet une production locale de très haute qualité, rapide et surtout adaptée à nos conditions climatiques. Nos charpentes vont ainsi par exemple se retrouver dans la future Aérogare Ouest de l’Aéroport ! », explique Yvan Mainix,

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227473661162283/620179772848499

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227455637830752/777413590248728

2 projets sont soutenus par le FEDER et la Région en 2021 pour un montant total de subvention de 1 500 000 € (dont 1 200 000 € apportés par le FEDER, 300 000 € par la Région Réunion) : Création de pré-séchoirs et séchoirs pour accélérer le temps de séchage, réduire la consommation énergétique des opérations, augmenter les protections UV. Cet équipement est unique au monde; Création d’un laboratoire de fabrication (Fab Lab) partagé et connecté pour toujours mieux répondre aux besoins des artisans locaux.

La troisième entreprise visitée : l’hôtel 4 étoiles Sarana et Spa à Salazie

L’hôtel SARANA, situé à Mare à Vieille Place (Salazie) est le 1er hôtel 4 étoiles du cirque comprenant une salle de conférence, un restaurant et bar, un spa et une piscine. Tourné sur le bien-être, la nature et la relaxation, l’hôtel SARANA valorise le charme et l’authenticité des Hauts à travers une o re haut de gamme, tout en garantissant un faible impact environnemental. L’ouverture est prévue pour septembre 2022.

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227460124496970/599872974868799

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/pcb.1227455637830752/735418731088333

La visite du SARANA Hôtel & SPA met en évidence la volonté régionale de rééquilibrage des territoires à la fois vers les hauts et l’Est de l’île dont les richesses et le potentiel touristique sont nombreux. En écho à son projet de mandature, la Région Réunion va encourager les investissements touristiques de qualité qui s’inscrivent dans cette logique de développement économique tournée à la fois vers le territoire, la production locale et l’international, orientée vers les nouvelles formes de tourisme durable et de qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.