Les prix à la consommation en hausse de 1,6% à La Réunion au mois de juillet

Selon l’Insee, en juillet 2022, les prix à la consommation augmentent de 1,6 % à La Réunion, après + 0,6 % en juin, + 0,7 % en mai et en avril. En juillet, la hausse des prix du transport aérien en haute saison s’accompagne d’une augmentation  plus forte des prix des produits pétroliers que le mois précédent. Les prix des produits manufacturés, ainsi que ceux de l’alimentaire (hors produits frais), augmentent également, mais dans une moindre mesure. À l’inverse, les prix des produits frais continuent de reculer en juillet.

Sur un an, les prix augmentent de 5,6 % à La Réunion après + 4,2 % en juin. La forte hausse des prix des produits pétroliers s’amplifie et s’accompagne de l’augmentation des prix du transport aérien qui se poursuit. Dans l’alimentaire, la hausse des prix se poursuit, tirée par celle des produits alimentaires non frais. En France hors Mayotte, les prix augmentent un peu plus fortement qu’à La Réunion sur un an : + 6,1 % en juillet après + 5,8 % en juin.

Les prix à la consommation augmentent de 1,6 % en juillet 2022 à La Réunion. Ils augmentent particulièrement pour l’énergie et les services. Les prix des produits manufacturés augmentent également, mais dans une moindre mesure. À l’inverse, les prix de l’alimentaire reculent.

Avec + 2,1 % en juillet, l’augmentation des prix des services s’accélère. Elle est tirée d’abord par la forte hausse des prix des transports (+ 25,1 %), essentiellement due au relèvement des prix de l’aérien en haute saison, dont l’ampleur est cependant moindre qu’en juillet 2021. Les prix des services de santé augmentent également (+ 0,4 %), de même que ceux des loyers et services rattachés (+ 0,2 %), et des « autres services » (+ 0,9 %),  notamment les frais d’assurances, d’entretien de véhicule, de plomberie et d’hébergement.

L’accélération des prix de l’énergie s’amplifie au mois de juillet : + 7,2 % après + 3,3 % en juin et + 1,1 % en mai.La hausse des tarifs des produits pétroliers s’accélère (+ 9,5 % en juillet, + 4,4 % en juin et + 1,5 % en mai), en lien avec les tensions internationales impactant les cours mondiaux de matières premières. Les prix du sans-plomb et du gazole augmentent respectivement de 9,0 % et de 12,6 %, tandis que le prix de la bouteille de gaz recule de 5,9 %.

La baisse des prix de l’alimentaire se poursuit en juillet : – 0,2 % après – 0,4 % en juin et – 0,2 % en mai. Comme  en mai et juin dernier, la baisse est exclusivement portée par le net recul des prix des produits frais (- 8,2 % après – 9,0 % en juin et – 9,4 % en mai) qui ne reviennent cependant pas aux niveaux du mois de janvier 2022 avant les fortes hausses liées aux intempéries. En revanche, hors produits frais, le relèvement des prix se poursuit au même rythme que le mois précédent (+ 0,5 %). En particulier, la hausse des prix de l’huile s’accélère à nouveau. Ceux des margarines et de la viande augmentent également, mais dans une moindre mesure.

Les prix des produits manufacturés augmentent de 0,3 % en juillet, tirés par les prix de l’habillement et des  « autres produits manufacturés » qui repartent à la hausse.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.