Baisse de 20 centimes sur les carburants : la DG de Total Energies rencontre le député Ratenon

Sophie Audic, directrice générale de Total Energies Réunion a rencontre ce mardi matin (9 août) le député Jean-Hugues Ratenon à son cabinet parlementaire à Saint-Benoit. La rencontre a duré environ une trentaine de minutes. Mais au sortir de cet entretien, la DG de Total Energies Réunion a non seulement refusé catégoriquement de répondre aux questions des journalistes présents (dont votre serviteur), mais, en plus, elle a même oublié de dire au revoir au député Ratenon, qui n’en revient pas.

Le député Jean-Hugues Ratenon dans son cabinet parlementaire de St-Benoit après sa rencontre avec Sophie Audic, DG de Total Energies Réunion. (Crédit Photos : Yves Mont-Rouge)

Elle a carrément pris ses pompes à son cou avant de disparaître de la circulation, comme si elle avait « vu bébête » (comme on dit en créole). Avant de revenir sur cette rencontre, rappelons le contexte.

Total Energies avait annoncé, le 22 juillet dernier, une baisse de 20 centimes dans ses stations-service en métropole. Puis, suite à l’intervention de certains députés réunionnais, notamment Frédéric Maillot (6ème circonscription) et Jean-Hugues Ratenon (5ème circonscription), le géant pétrolier français a précisé, une semaine plus tard via le Journal du Dimanche (JDD), que cette ristourne s’appliquera également en Corse et dans les territoires d’Outre-mer.

Il s’agit donc d’une baisse de 20 centimes qui sera en vigueur du 1er septembre au 1er novembre prochains. Cette baisse passera ensuite à 10 centimes à partir du 1er novembre jusqu’au 31 décembre. Ces remises s’ajoutent à la baisse de 18 centimes appliquée par le gouvernement et revalorisée à 30 centimes fin juillet.

Mais si cette baisse constitue une bonne nouvelle pour les millions d’automobilistes de l’hexagone, elle se présente un peu comme un casse-tête à la Réunion où nombre de stations-service ne dépendent pas de Total Energies et, donc, n’appliqueraient pas cette baisse. Sans compter qu’à la Réunion, le prix des carburants est fixé par l’Etat et il est le même dans toutes les stations-service (OLA, VITO, ENGEN…).

 

Faute d’interview et de photo avec le député, voici la silhouette de la DG de Total Energies Réunion, qui a pris la poudre d’escampette après sa rencontre avec le député Ratenon.

Autrement dit, les baisses annoncées par Total Energies vont créer un problème de concurrence pour toutes les autres stations-service qui emploient également de nombreux Réunionnais.

La question avait été abordée la semaine dernière par le député Jean-Hugues Ratenon lors de sa rencontre avec Florian Cousineau, directeur de la SRPP (Société Réunionnaise des Produits Pétroliers). « Je demande une baisse significative des prix des carburants sur l’ensemble des stations-services », avait déclaré le député LFI à l’issue de cette rencontre qui avait par ailleurs interpellé le représentant de l’Etat dans l’île pour que « toutes les compagnies pétrolières puissent appliquer une baisse généralisée des prix à la pompe ». Son collègue Frédéric Maillot abonde également dans le même sens. Tous deux suivent ce dossier de très près.

D’où la rencontre ce matin du député Ratenon avec la présidente de Total Energies Réunion. Ecoutez ce que dit Jean-Hugues Ratenon après cet entretien. Il est au micro d’Yves Mont-Rouge :

https://www.facebook.com/100016989824186/videos/1106490093277838

Alors, cette baisse s’appliquera-t-elle ou pas à la Réunion et dans les DOM ? C’est le combat mené par le député Ratenon qui souhaite l’application de cette remise ainsi que l’alignement des autres compagnies pétrolières sur cette mesure décidée par Total Energies qui, comme le rappelle le député Ratenon, a réalisé en début de cette année un bénéfice net de 17 milliards d’euros. Il interpelle la préfecture pour l’organisation au plus vite de cette réunion de concertation avec toutes les compagnies pétrolières présentes à la Réunion et parle de la mise en place d’une caisse de péréquation.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.