Sur un an, les prix augmentent de 4,2 % à La Réunion

En juin 2022, les prix à la consommation augmentent de 0,6 % à La Réunion, après + 0,7 % en avril et mai. En juin, la hausse de saison des prix du transport aérien est particulièrement marquée, et s’accompagne du renchérissement des prix des produits pétroliers qui s’accélère. À l’inverse, la baisse des prix de l’alimentaire se poursuit, entraînée par ceux des produits frais, même si les prix des produits hors frais continuent d’augmenter. Par ailleurs, les prix des produits manufacturés sont stables.

Sur un an, les prix augmentent de 4,2 % à La Réunion après + 3,8 % sur un an en mai. La forte hausse des prix des produits pétroliers s’amplifie et s’accompagne de l’augmentation des prix du transport aérien qui se poursuit. Dans l’alimentaire, la hausse des prix ralentit.

L’augmentation sur un an des prix à La Réunion est inférieure à celle mesurée en France hors Mayotte (+ 5,8 % en juin, + 5,2 % en mai).

Les prix à la consommation augmentent de 0,6 % en juin 2022 à La Réunion. Ils augmentent particulièrement pour l’énergie et les services. À l’inverse, les prix de l’alimentaire reculent, tandis que ceux des produits manufacturés sont stables.

La hausse des prix de l’énergie s’accélère à nouveau au mois de juin : + 3,3 % après + 1,1 % en mai et + 2,5 % en avril. Cette augmentation en juin est tirée exclusivement par le renchérissement des tarifs des produits pétroliers (+ 4,4 % après + 1,5 % en mai), sur fond de tensions internationales et de chute de l’euro face au dollar. Les prix du sans-plomb et du gazole augmentent respectivement de 6,0 % et de 4,3 %, tandis que le prix de la bouteille de gaz recule de 3,1 % grâce à la baisse des cotations (figure 1 et figure 2).

Avec + 0,8 % en juin, la hausse des prix des services se poursuit pour le quatrième mois consécutif. Les prix du transport continuent d’augmenter (+ 13,0 % après + 11,6 % en mai), tirés par ceux de l’aérien en haute saison. Les tarifs des services de santé augmentent à nouveau (+ 0,3 %), tandis que les prix des loyers et services rattachés, des services de communications et des « autres services » (services financiers, hôtellerie, restauration, etc.) sont stables.

La baisse des prix de l’alimentaire se poursuit en juin (- 0,4 % après – 0,2 % en mai). Comme en mai, la baisse est exclusivement portée par celle des produits frais (- 9,0 % en juin après – 9,4 %), qui contraste avec l’envolée des prix en février et mars après les passages des cyclones Batsirai et Emnati. Hors produits frais, en revanche, les prix augmentent encore en juin (+ 0,5 %) mais moins qu’en mai (+ 0,8 %). En particulier, les prix des huiles, beurres et margarines repartent à la hausse.

Les prix des produits manufacturés sont quant à eux stables.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.